Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin comparaît pour la première fois lundi

Mort de George Floyd : l'ex-policier Derek Chauvin comparaît pour la première fois lundi
International

JUSTICE - Incarcéré et inculpé pour l'homicide involontaire de George Floyd, cet Afro-Américain mort asphyxié lors de son interpellation, Derek Chauvin comparaît pour la première fois au tribunal lundi. Il encourt une lourde peine de prison.

Il est devenu le visage de la violence et du racisme enracinés dans la police américaine. Lui, c'est Derek Chauvin, le désormais ex-officier de 44 ans à l'origine de la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans décédé lors de son interpellation brutale le lundi 25 mai à Minneapolis, dans le Minnesota. Sur une vidéo de l'arrestation, relayée massivement sur les réseaux sociaux, on le voit plaquer au sol "Big Floyd", lequel, agonisant, le supplie alors d'enlever son genou de son cou pour le laisser respirer. Une scène d'une rare violence, difficilement soutenable, d'une durée de 8 minutes et 46 secondes, qui a choqué l'Amérique. Derek Chauvin comparaîtra pour la première fois devant la justice lundi. 

La mort de George Floyd aux mains de la police a déclenché une profonde révolte dans tous les États-Unis, où les tensions ne retombent pas depuis une semaine. Licencié le 26 mai, à l'instar de trois autres agents impliqués dans cette affaire qui ravive les plaies raciales des États-Unis et le sentiment d'impunité dont bénéficient les policiers, Derek Chauvin a été arrêté le vendredi 29 mai. Il est, pour l'heure, le seul officier inculpé pour "meurtre au troisième degré", ce qui signifie sans intention de tuer, et "d'acte cruel et dangereux ayant entraîné la mort". Le quadragénaire risque au maximum 35 ans de prison. 

La complicité des autres agents avancée

Son passé sulfureux ne devrait pas jouer en sa faveur. Dans la police depuis 19 ans, l'ancien agent avait déjà été impliqué dans plusieurs incidents. Selon son dossier disciplinaire, rendu public par la police du Minnesota, Derek Chauvin a fait l'objet de 17 plaintes formulées contre lui auprès des services de police. Une seule a donné lieu à des sanctions disciplinaires, sous la forme de deux "lettres de réprimande". Le document ne décrit pas la nature des réclamations portées contre l'officier. Selon un registre de données contre la brutalité policière "Communities United Against Police Brutality", cité par plusieurs médias américains, le nom de Derek Chauvin apparaît dans plusieurs affaires, notamment des fusillades, liées à des individus racisés. 

Lire aussi

La possible durée de la peine encourue par Derek Chauvin, actuellement enfermé à l'isolement, dans l'aile de la prison de Saint-Paul réservée aux "détenus médiatiques", ne convainc toutefois pas la famille de George Floyd. S'ils ont salué l'arrestation "tardive" de l'ex-policier, un premier pas sur "la voie de la justice", ses proches souhaitent désormais une peine exemplaire. "Nous voulons une inculpation pour homicide volontaire avec préméditation. Et nous voulons voir arrêtés" les trois autres anciens agents impliqués dans le drame, ont-ils affirmé dans un communiqué transmis le 29 mai à la presse américaine.

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

Si Derek Chauvin venait à être inculpé selon les souhaits de la famille du défunt, il risquerait l'emprisonnement à perpétuité, la peine de mort étant abolie dans le Minnesota depuis 1911. Quant à ses trois anciens collègues, en cas d'arrestation, ils pourraient être poursuivis du chef "complicité d'homicide involontaire". Le chef de la police de Minneapolis Medaria Arradondo a affirmé dimanche 31 mai que les quatre ex-officiers impliqués dans le meurtre de George Floyd portent la même responsabilité.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent