John McAfee, "apparemment suicidé" en prison : de la gloire à la déchéance

John McAfee, "apparemment suicidé" en prison : de la gloire à la déchéance

DRAME - Le corps sans vie de l'Américain de 75 ans a été retrouvé dans une prison espagnole, mercredi. Sous le coup d'un mandat d'arrêt américain émis via Interpol, il était menacé d'extradition vers les États-Unis.

Tout, dans le personnage de John McAfee, a de quoi intriguer. Jusqu'à la son décès brutal. L'homme d'affaires de 75 ans, qui se serait "apparemment suicidé", a été retrouvé mort, mercredi 23 juin, dans sa cellule de la prison Brians 2, dans le nord-est de l’Espagne. Retour sur le profil d'un homme aux mille facettes.

Né en Angleterre en 1945, John McAfee avait déménagé, durant l'enfance, en Virginie, aux États-Unis. Son père, alcoolique, s'est suicidé quand il n'avait que 15 ans. Sa mère, elle, avait également basculé dans l'alcool, mais aussi dans la drogue. Un destin que le jeune homme connaîtra rapidement, lui aussi. 

Professeur de yoga, proche de criminels du Belize

Malgré ces déboires familiaux, John McAfee décroche un doctorat en mathématiques. Il commence  ensuite une carrière à la NASA, où il travaille jusqu'en 1970. Après quelques années au sein d'entreprises informatiques, il fonde ensuite sa propre compagnie, McAfee Associates, créant un antivirus qui porte toujours son nom. 

Professeur de yoga pendant un temps dans les années 2000, il déménage en 2007, au Belize, un petit pays d'Amérique centrale situé dans la mer des Caraïbes. D'après Vanity Fair, il s'y serait lié d'amitié avec des criminels locaux.

Un mystérieux meurtre au Belize

Sur place, en 2012, il défraie la chronique lorsque son voisin est mystérieusement assassiné. À ce jour, le crime reste non résolu. Mais le site Gizmodo, qui avait révélé l'affaire, indique que la victime, avant son décès, avait déposé une plainte contre John McAfee, lui reprochant son usage d'armes à feu.

À l'occasion de l'enquête qui suit le meurtre, la police locale découvre que le truculent homme d'affaires vit avec une jeune fille de 17 ans et qu'il détient plusieurs armes dans sa maison. 

Je me suis enfoncé un tampon dans la narine- John McAfee

McAfee se lance alors dans une cavale rocambolesque qui tient les médias en haleine pendant un mois. Sur son blog, il explique comment il a pu échapper aux forces de l'ordre : "J’ai bourré mes joues de chewing-gum pour que ma tête paraisse plus grosse, je me suis noirci les dents et je me suis enfoncé un tampon dans la narine afin que mon nez ait un aspect tordu, et dégoûtant", avait-il raconté.

En 2013, de retour aux États-Unis, il publie une vidéo au titre évocateur : "Le guide de John McAfee pour la désinstallation de l’antivirus McAfee". On y voit l'entrepreneur quasiment nu, le nez recouvert d'une poudre blanche, et entouré d'armes et de jeunes femmes. 

"Si je me suicide, je ne l’ai pas fait. J'ai été crevé"- John McAfee

En 2015, il est arrêté aux États-Unis pour conduite sous l'emprise d'alcool et de stupéfiants, et possession injustifiée d'une arme à feu. Il se fait ensuite discret dans les médias, jusqu'à janvier 2019, lorsqu'il fuit son pays, dont il voulait briguer la présidence. 

Quatre ans plus tard,  le 30 novembre 2019, dans un tweet qui peut aujourd'hui paraître prémonitoire, l'entrepreneur publiait une photo d'un tatouage qu'il venait de se faire dessiner. "Je reçois des messages subtils des autorités américaines, me disant 'On vient pour vous McAfee ! Nous allons vous tuer'", commentait l'homme d'affaires. Et d'ajouter : "Si je me suicide, je ne l’ai pas fait. J'ai été buté".

L'année suivante, en octobre 2020, alors qu'il est poursuivi aux États-Unis pour fraude fiscale, le septuagénaire est arrêté à l'aéroport de Barcelone, alors qu'il s'apprête à embarquer à bord d'un avion à destination d'Istanbul, en Turquie. La veille, un procureur américain avait publié un acte d'accusation le visant pour avoir omis de déclarer des millions de dollars de revenus issus de la promotion de cryptomonnaies, de services de consultant, de conférences ainsi que de droits vendus pour qu'un documentaire sur sa vie puisse être réalisé. John McAfee est alors placé en détention provisoire en Espagne.

"Il s'est apparemment suicidé"

La justice américaine - qui l'accuse aussi d'avoir dissimulé des biens, notamment immobiliers, un yacht et une voiture en les mettant également à d'autres noms - lance un mandat d'arrêt via Interpol et réclame son extradition. Dans cette demande, il est précisé que John McAfee a gagné plus de dix millions de dollars entre 2014 et 2018, sans en déclarer un centime. 

Huit jours plus tard, mercredi 23 juin, jour où l'on apprenait que la justice espagnole avait autorisé son extradition, l'homme d'affaire est retrouvé mort dans sa cellule. "Il s'est apparemment suicidé", ont indiqué les autorités pénitentiaires de Catalogne, sans fournir de détails. Une enquête a été ouverte et une porte-parole des autorités judiciaires locales a indiqué jeudi matin qu'une autopsie allait être pratiquée dans les prochains jours afin de confirmer qu'il s'agit bien d'un suicide.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : les équipes d'Eric Zemmour partent à la chasse aux parrainages

EN DIRECT - Covid-19 : un premier cas du variant Omicron détecté aux États-Unis

Variant Omicron : le PDG de Moderna juge prématuré de se prononcer sur l'efficacité de la 3e dose

Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

EN DIRECT - Présidentielle : "Eric Zemmour a créé sa campagne sur des propos chocs et il se plaint aujourd'hui"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.