Mort de John McCain : Trump n'assistera pas aux obsèques nationales du sénateur républicain

International
ÉTATS-UNIS - Le président américain Donald Trump n'assistera pas aux obsèques nationales de John McCain, a indiqué lundi soir un porte-parole du sénateur républicain, décédé samedi. Ce dernier avait fait savoir avant sa mort qu'il ne le voulait pas. Après des heures de silence, Donald Trump a néanmoins exprimé son "respect" et ordonné la mise en berne des drapeaux.

Une preuve de plus que la rupture était consommée. Le sénateur républicain John McCain, décédé samedi 25 août à l'âge de 81 ans, avait expressément demandé à ce que le président des Etats-Unis, Donald Trump, n'assiste pas à ses obsèques. Le message est donc passé : la cérémonie ne figure pas au programme du locataire de la Maison-Blanche ce week-end. Néanmoins, après de longues heures de silence, Donald Trump a exprimé son "respect" et ordonné la mise en berne des drapeaux américains. 


Lors d'une conférence de presse donnée dans l'Arizona ce lundi, Rick Davis, le porte-parole de John McCain, a confirmé la "non-venue" de Donald Trump aux obsèques. "Le président n'assistera pas, d'après ce que nous savons, aux funérailles", a-t-il déclaré. Ce sont donc les anciens présidents George W. Bush et Barack Obama qui devraient prononcer des éloges funèbres, lors des funérailles nationales qui se dérouleront samedi à Washington. L'enterrement, dans l'intimité familiale, aura ensuite lieu le lendemain, au cimetière de l'Académie navale d'Annapolis, près de Washington.

Croyez toujours en la promesse et la grandeur de l'Amérique, car rien n'est inévitable iciJohn McCain, dans une lettre posthume

Au cours de cette même conférence de presse, Rick Davis a également lu un message posthume laissé par l'ancien pilote torturé pendant la guerre du Vietnam et candidat malheureux à la Maison-Blanche en 2008 face à Obama. Plusieurs extraits ont sonné comme des critiques à peine voilées à l'adresse de Donald Trump. 


"Nous affaiblissons notre grandeur lorsque nous confondons notre patriotisme avec des rivalités tribales qui ont engendré le ressentiment, la haine et la violence aux quatre coins de la planète. Nous l'affaiblissons quand nous nous cachons derrière des murs, plutôt que de les faire tomber", a écrit John McCain. "Ne vous désespérez pas face à nos difficultés actuelles et croyez toujours en la promesse et la grandeur de l'Amérique, car rien n'est inévitable ici. Les Américains n'abandonnent jamais. Nous ne nous rendons jamais. Nous ne nous cachons jamais face à l'Histoire. Nous faisons l'Histoire", a-t-il ajouté. "Je suis mort comme j'ai vécu, fier d'être Américain". 


Les relations entre les deux hommes ont toujours été exécrables. En témoigne la réaction de Donald Trump, lorsque la Maison-Blanche lui a demandé de valider la déclaration officielle d'hommage au sénateur : il a préféré une publication sur Twitter.

"Mes plus sincères condoléances et mon respect vont à la famille du sénateur John McCain. Nos cœurs et nos prières sont avec vous !", a-t-il alors écrit.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter