Mort de Lee Zeitouni en 2011 à Tel Aviv :  Eric Robic condamné à 5 ans de prison ferme, Claude Khayat  à 15 mois

Mort de Lee Zeitouni en 2011 à Tel Aviv : Eric Robic condamné à 5 ans de prison ferme, Claude Khayat à 15 mois

DirectLCI
PROCES – Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce mercredi Eric Robic, poursuivi pour homicide involontaire aggravé, à de prison à 5 ans de prison ferme et Claude Khayat, poursuivi pour non assistance à personne en péril, à 15 mois de prison. Les deux hommes, conducteur pour le premier, passager pour le second, se trouvaient à bord du 4x4 BMW qui a mortellement percuté Lee Zeitouni, jeune Israélienne âgée de 25 ans, le 16 septembre 2011 à Tel Aviv (Israël).

Après près de deux heures de délibéré, le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce mercredi 3 décembre Eric Robic poursuivi pour homicide involontaire aggravé à cinq ans de prison ferme assorti d'un mandat de dépôt et Claude Khayat, poursuivi pour non-assistance à personne en péril, à 15 mois de prison ferme.

Le 16 septembre 2011, à 6h45 à Tel Aviv, le 4x4 BMW à bord duquel se trouvaient les deux hommes avait mortellement renversé Lee Zeitouni, jeune femme professeur de gymnastique âgée de 25 ans. Après l'accident, les deux Français avaient pris la fuite puis rejoint l'Hexagone. Le procureur Henry Guyomar avait requis six ans de prison ferme à l'encontre d'Eric Robic et trois ans de prison dont un an ferme à l'encontre de Claude Khayat.

"La justice est passée"

Interrogé à l'issue du procès, Me Gilles Goldnadel, avocat des parties civiles, a rappelé, "les fautes, les manquements, la conduite et l'inconduite" d'Eric Robic avant, pendant et après le drame. Pour l'avocat de la famille Zeitouni, "la justice est passée".

Roï Peled, le petit ami de Lee Zeitouni, s'est dit lui aussi satisfait. "La justice française a fait ce qui devait être fait. J'espère maintenant que cinq années en prison seront suffisantes pour empêcher cet homme de blesser d'autres personnes dans le futur. Cette condamnation doit prévenir d'autres homicides dans le futur et j'espère que ce genre d'accident ne se reproduira jamais. C'est un message à délivrer à tous les criminels de la planète" a-t-il déclaré remerciant toutes les personnes, françaises, israéliennes mais aussi celles d'autres pays, qui lui avaient à lui et à la famille Zeitouni, témoigné leur soutien.

Les prévenus ne feront pas appel

La défense a elle aussi estimé que le tribunal avait rendu justice. Me Françoise Cotta, avocat d'Eric Robic a ainsi considéré que la peine prononcée à l'encontre de son client correspondait à "ses responsabilités". "Il a reconnu les faits et je pense qu'il ne fera pas appel de cette décision" a-t-elle fait savoir. Me Cotta, qui avait jugé le procès compliqué, l'a également qualifié d'exemplaire. "Les magistrats ont su repousser les pressions, pressions qui étaient extrêmement fortes" a-t-elle ajouté en référence à "la surmédiatisation" et à "l'acharnement contre son client" et son ami de l'époque. Me Régis Méliodon, avocat de Claude Khayat, a lui indiqué qu'il était "fier de la justice". "15 mois de prison, c'est une bonne décision. Mon client ne saute pas de joie mais il ne fera pas appel".

La mort de Lee Zeitouni le 16 septembre 2011 avait suscité beaucoup d'émotion en Israël. Malgré les demandes répétées de la famille de la jeune femme de 25 ans, celle-ci n'a pu obtenir l'extradition d'Eric Robic et Claude Khayat vers l'Israël du fait de la loi française.

Eric Robic encourait jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende. Claude Khayat, jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Avant que la cour ne se retire pour délibérer, les deux hommes, tous deux pères de famille, avaient expliqué que depuis plus de trois ans maintenant ils pensaient "tous les jours" à ce drame. Avant d'implorer le "pardon" des proches de la victime.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter