Mort de Liu Shaoyo : tristesse, condamnations et messages anti-Français sur le Web chinois

DirectLCI
RÉACTION - Après la mort dimanche de Liu Shaoyo, un Chinois de 56 ans tué par un policier dans le XIXe arrondissement de Paris, le Web chinois, avec en particulier le réseau social Weibo, s’est emparé du drame et a notamment appelé au boycott de certaines entreprises françaises.

Cinq jours après la mort de Liu Shaoyo, un Chinois de 56 ans tué dimanche par un policier dans le XIXe arrondissement de Paris, l’émotion est toujours aussi vive en Chine. Tandis qu'en France, des manifestations ont eu lieu cette semaine pour rendre hommage à la victime et dénoncer ces violences, le Web chinois s’est littéralement enflammé concernant cette affaire. 


Ainsi, de nombreux messages anti-Français ont été publiés sur Sina Weibo et une page apparue sur le réseau social chinois, traitant de la mort de Liu Shaoyo, comptabilise près de 100 millions de vues et 23.000 discussions. Nombreux sont les internautes à avoir ainsi posté des messages anti-Français sur Sina Weibo ces derniers jours, dont des commentaires parfois très virulents considérant que la police française traite les résidents chinois "comme des chiens". 

Un appel au boycott des entreprises françaises lancé

La tristesse prédomine néanmoins dans les commentaires publiés, et les utilisateurs de Weibo appellent à un traitement "plus équitable" du peuple chinois dans les semaines à venir dans l’Hexagone. En signe de protestation, certains internautes appellent même à boycotter les enseignes françaises présentes en Chine pour inciter la France à présenter ses excuses.

Mercredi, un Français a été blessé à l'arme blanche à Shanghai. La blessure est sans gravité et l'agresseur a été interpellé. L’ambassade de France s’est exprimée sur le sujet et n’a établi aucun lien avec le décès de Shaoyo Liu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter