Mort de Simon Gautier : une enquête pour "homicide involontaire" ouverte en Italie

International

DISPARITION - Selon les médias italiens, la justice italienne a décidé de l'ouverture d'une enquête pour "homicide involontaire". Le jeune homme avait chuté dans un ravin, début août, et a été retrouvé ce dimanche 18 août.

Alors que l'autopsie du corps de Simon Gautier doit être pratiquée ce mercredi 21 août, la justice italienne indique par voie de presse qu'une enquête a été ouverte pour "homicide involontaire". Elle devra déterminer les causes de la mort du jeune homme qui faisait une randonnée dans le sud du pays, avant de chuter dans un ravin et d'y trouver la mort, et de déterminer qu'il y a eu des manquements ou des négligences dans les recherches. Le jeune homme ayant été découvert neuf jours après sa disparition. 

Le parquet de Vallo della Lucania veut vérifier si les opérations de recherche ont démarré avec retard. "C'est une bonne chose qu'on parvienne à faire la lumière et approfondir certains aspects concernant les opérations de secours", avait déclaré aux médias locaux le procureur Antonio Ricci, le jour où le corps a été récupéré.

Voir aussi

La polémique court au sujet des moyens mis en oeuvre pour retrouver Simon Gautier

Car depuis quelques jours, la polémique enfle, autour des moyens mis en oeuvre pour les recherches. Après avoir chuté, il a appelé une opératrice pour expliquer qu'il s'était fracturé les deux jambes mais était dans l'impossibilité de déterminer où il se trouvait. Les secours se concentrent sur une zone montagneuse à 20 kilomètres de l'endroit de sa chute, de l'autre côté de la baie, autour de la borne téléphonique qui a capté l'appel.

Après d'autres analyses téléphoniques, les recherches se sont déplacées ensuite, dans l'après-midi sur la zone de San Giovanni a Piro. La protection civile et des guides de randonnée sont mobilisés. Une dizaine de secouristes alpins avaient été appelés en renfort le samedi matin. Un hélicoptère des pompiers survole la côte une première fois le samedi matin, selon les carabiniers. Sa famille et ses amis mobilisés, les recherches se poursuivent mais aucune trace de Simon Gautier.

Lire aussi

Les carabiniers mènent leur enquête en parcourant les images de vidéosurveillance, en retrouvant des témoins. Puis dimanche 18 août, du sang est découvert au bord d'un sentier. Dans la soirée, c'est un secouriste qui, à la jumelle, repère un sac à dos et son corps est découvert non loin. Les secouristes veillent la dépouille toute la nuit, avant de la faire descendre en rappel sur une civière jusqu'à une petite plage d'où il sera transporté à l'hôpital pour l'autopsie. 

La famille et les amis de Simon Gautier n'ont eu de cesse de regretter le nombre de sauveteurs mobilisés alors que la gendarmerie italienne indiquait quant à elle qu'une centaine de secouristes étaient à l'oeuvre pour tenter de le retrouver. Lors des premières constatations, il a été noté que le corps de Simon Gautier présentait de graves blessures aux jambes  et que "la mort a suivi de peu son appel (aux secours, à 8h57). A 10h, il était probablement déjà mort", a déclaré la même source, évoquant une possible "hémorragie". Il se serait fracturé les deux jambes, et sectionné une artère.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter