Municipales en Turquie : 8 morts lors de bagarres

Municipales en Turquie : 8 morts lors de bagarres

DirectLCI
ELECTIONS - Le scrutin des municipales s'est déroulé dimanche en Turquie dans un climat délétère. Les Turcs se sont déplacés en masse aux urnes tandis que des querelles opposant des candidats dans deux provinces du Sud ont fait au total 8 morts et plus de 20 blessés.

La Turquie bouillonne ce dimanche. Alors que plus de 50 millions d'électeurs étaient appelés à élire leurs maires à travers le pays, des heurts ont opposé des candidats dans deux provinces du Sud. A Silvan, dans la province de Hilvan, une rixe entre plusieurs prétendants au poste de chef de village a fait 6 morts et près d'une dizaine de blessés. Une bagarre similaire dans la province de Hatay a fait, quant à elle, deux morts et neuf blessés par arme blanche.

Si ces affrontements sont fréquents lors des élections dans ces petites localités, le bilan de ce dimanche est particulièrement lourd et jette un nouveau voile sur les élections qui se déroulent dans une atmosphère tendue. Depuis plusieurs mois, le Premier ministre et son parti l'AKP sont en effet vivement critiqués. La vague de contestation avait commencé l'été dernier, lors de manifestations à travers le pays, et rebondi ces dernières semaines avec un scandale de corruption qui éclabousse Recep Tayyip Erdogan.

L'AKP n'a pas perdu une élection depuis 2002

La publication sur Internet d'écoutes téléphoniques le mettant en cause a poussé le chef du gouvernement à ordonner le blocage de Twitter - levé par la Justice - et celui de Youtube cette semaine. Face à cette tempête médiatique, les électeurs turcs ont donc voté en masse dimanche lors d'un scrutin aux allures de référendum pour celui qui dirige le pays d'une main de fer depuis douze ans.

"En dépit de toutes les déclarations et de tous les discours prononcés jusque-là pendant la campagne, notre peuple dira la vérité aujourd'hui", a déclaré dimanche Recep Tayyip Erdogan dont le parti n'a pas perdu une élection depuis 2002. Le chef du principal parti d'opposition a lui aussi fait part de sa "confiance" à quelques heures des résultats mais l'AKP devrait encore l'emporter dimanche, avec cependant moins de suffrages que les 50% recueillis lors des législatives de 2011.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter