"Muslim Ban" : le juge nommé par Donald Trump à la Cour suprême trouve "décourageant" un des tweets du président

"Muslim Ban" : le juge nommé par Donald Trump à la Cour suprême trouve "décourageant" un des tweets du président
International

Toute L'info sur

La présidence Donald Trump

LIBRE PENSÉE - Le magistrat Neil Gorsuch, nommé par Donald Trump à la Cour suprême des Etats-Unis, n’a pas apprécié les propos tenu par le président sur Twitter à propos de son confrère qui a suspendu le décret migratoire.

Etre soutenu par Donald Trump pour accéder à la Cour suprême ne l’empêche pas de critiquer les propos de son président. Alors que le juge conservateur Neil Gorsuch a été nommé par le dirigeant américain au siège vacant de la plus haute juridiction des Etats-Unis (la nomination doit encore être ratifiée par le Sénat), celui-ci n’a pas caché son désarroi devant le tweet adressé par le milliardaire au juge James Robart. Il a estimé "décourageant" et "démoralisant" le message qualifiant le magistrat de "pseudo-juge" et sa décision de suspendre provisoirement le décret migratoire de "ridicule", qui "sera renversée".

Neil Gorsuch s’était d’abord confié au sénateur démocrate Richard Blumenthal (qui a rapidement révélé les propos sur CNN), avant de confirmer sa pensée via son propre porte-parole.

Mesure emblématique et controversée de la prise de pouvoir de Donald Trump, le décret visant à limiter les flux migratoires vers les Etats-Unis doit maintenant attendre la décision de la cour d’appel de San Francisco pour être réinstauré ou suspendu. Si ce dernier cas est retenu, le président américain a déjà prévenu qu’il n’excluait pas de saisir (justement) la Cour suprême.

Lire aussi

En vidéo

Etats-Unis : la justice annule le décret anti-immigration

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent