Naufrage du Costa Concordia : "Personne ne m'a rien dit", assure l'ex capitaine

Naufrage du Costa Concordia : "Personne ne m'a rien dit", assure l'ex capitaine

DirectLCI
CALIMERO - Accusé d'avoir provoqué le naufrage du paquebot géant en janvier 2012 et de ne pas avoir déclenché l'évacuation à temps, l'ex capitaine Francesco Schettino a rejeté toutes les accusations portées contre lui. Sa défense ? Il aurait été mal informé par l'équipage.

Francesco Schettino n'a rien lâché. Accusé d'être responsable du naufrage du paquebot Costa Concordia en janvier 2012, au cours duquel 32 passagers et membres d'équipage ont perdu la vie, l'ex-capitaine du navire a soutenu mardi à son procès qu'il avait été mal informé durant les minutes précédents l'accident.

"Personne ne m'a rien dit", a-t-il répété plusieurs fois. Alors que le Concordia fait un écart pour se rapprocher des côtes, afin de faire plaisir à des membres de la compagnie maritime Costa originaires de l'île italienne de Giglio (selon sa nouvelle version des faits, et non plus pour impressionner une danseuse moldave présente à bord), le commandant aurait regardé le radar "de manière fugace". Pour lui, il n'y a alors aucun doute, le navire suivait la route indiquée.

EN SAVOIR + >> La dernière traversée du Costa Concordia

4 minutes de retard

Sauf qu'à ce moment là, le bateau était clairement en dehors du tracé qu'il devait suivre, selon le procureur, et avait quatre minutes de retard sur la manoeuvre de virement de bord indispensable pour éviter l'île. "Pourquoi m'inquiéter, puisque j'étais sûr d'appliquer le plan de route qui avait été décidé ? C'est ça, la vérité", a soutenu Francesco Schettino. D'après lui, aucun officier de quart de ne lui aurait signalé la nécessité de rectifier la trajectoire. Ce qu'il aurait fini par décider lui-même, mais trop tard.

Le procureur lui reproche aussi d'avoir perdu de précieuses minutes après l'impact avec les rochers avant de déclencher l'évacuation du navire. Ce que l'ex-capitaine a fermement rejeté. La suite de l'audience est prévue mercredi matin, alors que le procès dure depuis juillet 2013.

EN SAVOIR + >> EN PHOTOS - Costa Concordia, le naufrage d'un géant des mers

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter