Naufrage du ferry en Corée : 187 morts selon le bilan officiel

Naufrage du ferry en Corée : 187 morts selon le bilan officiel

DirectLCI
DRAME - Le bilan officiel concernant le naufrage du ferry en Corée du Sud le 16 avril a été communiqué : 187 personnes sont déclarées mortes alors que 115 restent toujours portées disparues. Au total, 476 passagers étaient présents à bord.

Le bilan est désormais officiel. Sur les 476 passagers du ferry qui a sombré le 16 avril dernier au large de la Corée du Sud , 187 ont été déclarées mortes et 115 sont toujours portées disparus. Samedi, les recherches, pour retrouver les corps qui pourraient encore être prisonniers de l'épave ont dû être abandonnées en raison de la météo capricieuse.

L'ensemble de l'équipage placé en détention

Alors que le capitaine du ferry, Lee Joon-seok , et dix autres membres d'équipage avaient déjà été arrêtés, notamment pour négligence et abandon de passagers, le reste du personnel a également été placé en détention samedi selon le ministère public.

La présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, n'a pas hésité à critiquer sévèrement l'attitude des membres de l'équipage. "Les actes du capitaine et de certains membres de l'équipage sont totalement incompréhensibles, inacceptables et équivalents à un meurtre", a-t-elle déclaré.

Le Premier ministre décide de se retirer

Après avoir fait l'objet de très nombreuses critiques notamment de la part des familles des victimes, le Premier ministre sud-coréen, Chung Hong-Won, a annoncé sa démission dimanche, en direct à la télévision. Il a tenu à assumer personnellement la responsabilité de ce drame. "Je présente mes excuses pour avoir été incapable d'empêcher cet accident de se produire et incapable d'en gérer correctement les suites", a-t-il expliqué.

De leur côté, les proches des victimes , toujours rassemblés sur l'île voisine de Jindo, continuent d'exprimer leur colère concernant la lenteur des opérations de récupération des corps. Samedi, un navire de la marine américaine, spécialisé dans le sauvetage en mer, est arrivé sur place pour prêter main forte aux équipes de recherches déjà présentes.

Plus d'articles