"C'était un vrai repère d'animaux" : en NBA, les Dallas Mavericks secoués par un scandale sexuel

International

HARCÈLEMENT - Le sport américain est de nouveau au cœur d'un scandale de grande ampleur. Une douzaine d'actuelles et anciennes employées de la franchise NBA des Dallas Mavericks ont ainsi dénoncé plusieurs cas de harcèlement sexuel. L'ancien président du club Terdema Ussery est notamment visé.

Alors que l'affaire Larry Nassar, l'ancien médecin de l'équipe féminine de gymnastique américaine accusé d'au moins 265 agressions sexuelles, pourrait valoir à ce dernier jusqu'à 125 ans de prison, le milieu du sport américain est une nouvelle fois au centre d'une affaire peu reluisante. En effet, plus d'une douzaine d'actuelles et anciennes employées de la franchise NBA des Dallas Mavericks ont dénoncé un environnement de travail toxique, avec notamment plusieurs cas de harcèlement sexuel.

C'est le magazine américain Sport Illustrated qui a révélé l'affaire dans une enquête publiée mardi. Le périodique met notamment en cause l'ancien président du club, Terdema Ussery, qui a quitté ses fonctions en 2015. Ce dernier aurait eu des comportements inappropriés envers certaines employées de la franchise pendant ses presque 20 ans de mandat à la tête des "Mavs". En revanche, aucun joueur de l'équipe de Dallas n'est mis en cause par Sport Illustrated, qui indique avoir enquêté pendant plusieurs mois et recueilli une douzaine de témoignages accablants.

Je me sentais prise au piège, terrorisée.- Témoignage anonyme au sein des Dallas Mavericks.

Une ancienne employée, qui a récemment quitté son poste après quatre années au sein du club, témoigne : "C'était un vrai repère d'animaux. Je ne m'exprime que parce que je suis partie. Je suis sûre que ça continue". D'autres témoignages anonymes font également état de harcèlement par le dirigeant pendant plusieurs années. "Je me sentais prise au piège, terrorisée... C'était le chef, c'était sûr que personne n'allait le virer", explique l'une d'entre elles.

La franchise de Dallas a très rapidement indiqué avoir ouvert une enquête interne pour faire la lumière sur ces accusations et assure ne pas avoir eu connaissance de ces agissements avant ces derniers jours. La ligue américaine de basket a également réagi dans un communiqué mardi soir, indiquant qu'elle allait "surveiller de très près" cette enquête. La NBA a ajouté que si tout cela s'avère vrai, "de tels comportements sont totalement inacceptables".

Lire aussi

Ussery dénonce "des accusations diffamatoires et fausses"

Au centre des accusations, Terdema Ussery a dénoncé "des accusations diffamatoires et fausses" auprès du magazine américain. "Pendant ma carrière aux Mavericks, je me suis efforcé de me conduire avec intégrité, empathie et caractère avec les autres", a-t-il déclaré. 

Interrogé par Sports Illustrated, le propriétaire des "Mavs" Mark Cuban a lui indiqué n'avoir jamais eu connaissance de ces accusations avant la lecture de l'enquête. "Après ce que j'ai lu, je viens juste de virer notre responsable des  ressources humaines. C'est répugnant. C'est une situation sur  laquelle nous ne pouvons pas fermer les yeux", a-t-il déclaré.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter