New York : les salariés du métro en colère à cause... des cadavres stockés dans leurs locaux

New York : les salariés du métro en colère à cause... des cadavres stockés dans leurs locaux

DÉCOUVERTE MACABRE - Lorsqu'une personne meurt ou se suicide dans le métro new-yorkais, son corps est entreposé dans les toilettes et salles de pause du personnel avant d'être emmené à la morgue car aucune salle spécifique n’a été aménagée pour les cadavres. Un dispositif que ne supportent plus les employés.

Les employés du métro de "Big Apple" ont manifesté la semaine dernière pour critiquer leurs conditions de travail devenues insupportables. Parmi leurs revendications, les salariés ont réclamé que les cadavres des victimes décédées dans le métro ne soient plus entreposés dans... les toilettes et salles de pause du personnel, rapporte ABC News.

Lorsqu’une personne décède dans le métro, le corps est évacué rapidement pour ne pas perturber les passagers et permettre au service de reprendre très vite. Mais une fois le corps hors de portée des voyageurs, l’affaire se complique. Selon Ouest France qui relate les faits, aucune salle n’a été prévue pour accueillir les dépouilles, ces dernières sont donc déposées temporairement dans la pièce la plus proche au sein des espaces dédiés aux employés.

Le métro n'est pas censé être la morgue temporaire de New York City- Président du syndicat des travailleurs des transports

Shawn Graves, l'un des représentants du personnel explique que "généralement, ils (les cadavres) sont placés dans les toilettes et une pancarte est posée sur la porte pour prévenir les salariés. Mais si la première salle venue est celle où les employés prennent leur déjeuner ou leur dîner, les cadavres y sont entreposés au mépris de la sensibilité du personnel et de l’hygiène". De quoi faire perdre l'appétit des courageux employés.

En vidéo

À New-York, des rames de métro vétustes et dangereuses

Lire aussi

Une demi-journée pour évacuer la dépouille

Le corps est donc placé dans un sac mortuaire jusqu’à l’arrivée d’un médecin légiste. Cette opération peut prendre plusieurs heures et parfois même une demi-journée. John Samuelsen, le président du syndicat des salariés est exaspéré : "Le métro n’est pas censé être la morgue temporaire de New York City ! Nous recevons des dizaines de plaintes chaque année à ce sujet. Mais la direction de la MTA (société qui exploite le métro new-yorkais) nous dit de patienter jusqu’à la fin du plan de rénovation de nos lignes ."

Pour Shams Tarek, porte-parole de la MTA, le problème n'est pas ignoré par la direction : "Nous n’avons pas d’autre solution pour l’instant. Nous discutons souvent du problème avec le syndicat afin de trouver un moyen d’améliorer le confort et la tranquillité d’esprit de nos salariés. Cela peut prendre un peu de temps, mais nous y parviendrons." Une réponse qui ne devrait pas calmer la grogne des employés, en 2016 une cinquantaine de décès avaient été enregistrés dans le métro new-yorkais selon ABC News.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 37.000 cas détectés ces dernières 24 heures en France

"Dites à vos copains non vaccinés qu’ils commencent à nous saouler" : la charge de Patrick Bruel en plein concert

"Autonomie" de la Guadeloupe : de quoi parle-t-on ?

Covid-19 : les six millions de non vaccinés se laissent-ils convaincre ?

Covid-19 : Belgique, Italie, Allemagne... l'Europe confrontée au variant Omicron

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.