New York : un policier inculpé pour une prise d'étranglement, interdite dans cet Etat

La mort de George Floyd (portrait) a soulevé une vague de manifestations et des changements de législation à travers les Etats-Unis.

ETATS-UNIS - David Afanador est accusé d'avoir, au cours d'une intervention, mis en oeuvre cette pratique sur un homme de 35 ans. Or la prise d'étranglement est rendue illégale dans l'Etat de New York, où la législation a évolué à la suite de l'émotion causée par la mort de George Floyd.

Les faits pour lesquels David Afanador risque jusqu'à sept ans de prison, selon le bureau de la procureure de Queens, remontent à dimanche. En début de matinée, vers 8h heure locale, ce policier de New York est en intervention. Son groupe se retrouve face à trois hommes, visiblement en état d'ébriété, qui s'en prennent à eux verbalement. Quand l'un d'eux, noir, semble prendre une canette fichée dans une poubelle, quatre officiers se jettent sur lui. David Afanador pratique alors une prise d'étrangement pendant plus de dix secondes. 

Toute l'info sur

Mort de George Floyd : l'indignation mondiale

La scène est filmée par un passant avec son smartphone. Autres preuves : les images tournées par les mini-caméras qui équipent les policiers. "En quelques secondes, le corps de l'homme de 35 ans semble, sur les enregistrements, s'affaisser et il perd conscience, expose le bureau de Melinda Katz dans un communiqué. Ce n'est qu'après qu'un autre policier tire Afanador en arrière qu'il enlève son bras du cou de Bellevue."

Or la prise d'étranglement, déjà interdite par la police de New York, est un délit dans cet Etat depuis que son parlement, notamment, a adopté le "Eric Garner Anti-Chokehold Act" le 8 juin dernier. Ce nom fait référence à un homme noir mort en 2014 lors de son interpellation à Staten Island (New-York) pour suspicion de trafic illégal de cigarettes. Alors qu'il n'était pas armé, il avait succombé après qu'un policier lui avait fait subir une prise d'étrangement. Son décès avait fortement heurté l'opinion aux Etats-Unis et à travers le monde comme celui, six ans plus tard, de George Floyd. Dans ce cas également, l'autopsie a montré que la pression exercée par les policiers sur le torse et le cou étaient à l'origine de la mort. 

Lire aussi

David Afnador a été interpellé puis inculpé ce jeudi pour étranglement et tentative d'étranglement aggravée. Après avoir été présenté à un juge du Queens, il a été laissé libre. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Le Pas-de-Calais confiné pour 4 week-ends, 22 autres départements soumis à des mesures renforcées

Meghan et Harry chez Oprah : l'interview qui a fait basculer la famille royale dans un mauvais soap

EN DIRECT - Covid-19 : avec 3.633 patients concernés, le nombre de malades en réanimation reste stable

Séisme en Nouvelle-Zélande : alerte au tsunami en Nouvelle-Calédonie et dans tout le Pacifique

CARTE - Covid-19 : trois nouveaux départements sous "surveillance renforcée", 23 concernés au total

Lire et commenter