New York : un nouveau-né retrouvé dans la crèche d'une église

New York : un nouveau-né retrouvé dans la crèche d'une église

DirectLCI
ÉTATS UNIS - Un nouveau-né vivant a été retrouvé dans la crèche de Noël d'une église du quartier du Queens, à New York. L'enfant a été abandonné par une femme filmée par une caméra de vidéosurveillance.

Une nativité plus vraie que nature. La bien nommée église Holy Child dans le quartier du Queens (New York), a été le théâtre d’une crèche de Noël peu commune : un nouveau-né a en effet été retrouvé vivant, après avoir été abandonné par une femme. Cette dernière, filmée par une caméra de vidéosurveillance, est toujours recherchée.

Le bébé, un garçon, a été découvert avec son cordon ombilical. Il est en bonne santé, assure-t-on du côté de la police locale. Des médecins ont indiqué au New York Times que l'enfant devait être né quatre à cinq heures avant d'être découvert par un gardien de l'église. Un lieu de culte qui, chaque année, accueille au sein d'une maisonnette en bois la reconstitution de la Nativité à Noël, a indiqué Christopher Heanue. Selon ce prêtre de la paroisse, un couple de fidèles a déjà fait acte de candidature pour adopter l'enfant.

La police à la recherche de la mère de l'enfant

Depuis 2010, la loi de l'Etat de New York permet à une personne de confier un bébé d'un mois ou moins à "une personne appropriée" ou de le déposer dans "un endroit adéquat". Si le législateur n'a pas défini précisément ce qu'était précisément un "endroit adéquat", il est communément admis que les hôpitaux, les casernes ou les églises en font partie. Néanmoins, la femme qui a déposé l'enfant n'a prévenu personne et ne s'est pas assurée qu'il était bien récupéré par quelqu'un.

Si la police recherche actuellement la mère de l'enfant, aucune décision n'a encore été prise quant à l'opportunité d'engager des poursuites pénales contre elle, a précisé le porte-parole de la police de New York. 

A LIRE AUSSI
>> États-Unis : un enfant offre sa tirelire à une mosquée vandalisée
>> États-Unis : arrêté par erreur pour une fausse bombe, le collégien réclame... 15 millions de dollars

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter