Newcastle : une voiture fait six blessés parmi des musulmans réunis pour fêter l'Aïd, la police dit ne pas croire à un acte terroriste

Newcastle : une voiture fait six blessés parmi des musulmans réunis pour fêter l'Aïd, la police dit ne pas croire à un acte terroriste
International

ROYAUME-UNI - Une voiture a fait plusieurs blessés après avoir heurté des piétons sur un trottoir de la ville de Newcastle en Angleterre. La piste terroriste n'est pas , pour l'heure, retenue. Une femme de 42 ans a été arrêtée.

Au moins six personnes ont été blessées dimanche à Newcastle, dans le nord de l'Angleterre. Une voiture a fauché des passants sur un trottoir, près du centre sportif de Westgate, rapporte la police qui n'a pour le moment pas retenu l'hypothèse d'un acte terroriste. Une femme de 42 ans a été arrêtée et placée en garde à vue. 

Selon la presse locale, plusieurs centaines de personnes célébraient la fin du ramadan dans le centre en question. Les six blessés, trois adultes et trois enfants, ont été admis à l'hôpital Royal Victoria Infirmary. D'après la BBC, l'un des enfants est dans un état critique.

"Le dimanche 25 juin vers 09h14, la police de Northumbria a été informée qu'un véhicule avaient renversé des piétons devant le centre sportif de Westgate, à Newcastle upon Tyne", a souligné la police dans un communiqué avant d'ajouter : "Des investigations sont en cours pour établir les faits avec exactitude, mais, à ce stade, l'incident n'est pas considéré comme un acte terroriste", poursuit-elle. 

Selon des témoins, cités par le Huffingtonpost britannique, la femme interpellée aurait accéléré accidentellement sur la foule en essayant de quitter le parking. "Immédiatement après les prières de l'Aïd, alors que les gens quittaient  les lieux, une voiture a percuté des piétons", a indiqué de son côté la mosquée centrale de Newcastle. "Les blessés ont été immédiatement pris en charge par les secours et la police".

Pour mémoire : dans la nuit de dimanche à lundi, un homme avait foncé à bord d'une  camionnette sur un groupe de musulmans qui sortaient de la mosquée de Finsbury Park, à Londres. Une "attaque terroriste" dénoncée par le maire de la capitale,  Sadiq Khan. Cet attentat s'ajoutait à une série de trois attaques terroristes en deux mois au Royaume-Uni, revendiquées par le groupe État islamique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent