Ni hommes, ni femmes : à la découverte des "Muxhes", ce "troisième sexe" accepté et intégré par la société mexicaine

DirectLCI
SEPT À HUIT - Dans le sud-ouest du Mexique, certains hommes s'habillent en femmes : on les appelle "les Muxhes" en dialecte zapotèque. C'est le cas de Sofia, Queta ou Mistica. Elles font partie de cette communauté homosexuelle et travestie qui se définit comme un troisième sexe et vit intégrée au reste de la société.

Dans le sud-ouest du Mexique, les "Muxhes" représentent 6% de la population. Les Muxhes sont des hommes qui s'habillent en femme et qui ont adopté tous les codes de la féminité. Cette communauté homosexuelle et travestie est très bien acceptée par la population car c'est une tradition qui daterait de l'époque pré-colombienne. Ces hommes-femmes se définissent comme un troisième sexe. 

Manucures et concours de beauté

Les Muxhes aiment souvent l'extravagance. Pour se mettre en valeur et se faire remarquer, ils prennent soin d'eux et les plus chanceux participent même à des concours de beauté. 

Rôle de soutien pour les parents

Les Muxhes sont bien intégrés à la société mexicaine car ils sont souvent une aide et un soutien précieux pour leurs parents. Ceux qui ne sont pas en couple restent dans le foyer familial et s'occupe de la cuisine et des tâches ménagères. 


Dans les nouvelles générations, certains Muxhes cherchent à s'émanciper du rôle traditionnel auprès de leurs parents pour vivre en couple. C'est le cas de Sergio, un pharmacien de 19 ans qui vit avec son petit ami de 17 ans. "Je suis né homme mais mon coeur est celui d'une femme", assure le jeune homme. Plusieurs fois par mois, Sergio se travestit pour se rendre à des fêtes traditionnelles. Il rejoint les habitants de son village qui l'apprécient, malgré son mode de vie atypique. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Sept à huit

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter