Nicholas Winton, le "Schindler britannique" qui a sauvé 669 enfants, décoré

International

REPUBLIQUE TCHEQUE - Nicholas Winton, un britannique aujourd'hui âge de 105 ans, doit être distingué ce mardi de l'Ordre du Lion Blanc, la plus haute distinction en République Tchèque. Au début de la Seconde guerre mondiale, ce "Schindler" anglais a sauvé 669 enfants tchèques. Portrait.

Plus de 6000 personnes dans le monde sont aujourd'hui en vie grâce à lui. Nicholas Winton, un britannique de 105 ans qui a sauvé 669 enfants tchèques au début de la Seconde guerre mondiale, est à l'honneur ce mardi en République Tchèque. A l'occasion de la fête nationale, le président tchèque Milos Zeman doit le décorer de l'Ordre du Lion Blanc, la plus haute distinction du pays.

La vie de ce "Schindler" britannique, aussi distingué en 1998 par l'ancien président tchèque Vaclav Havel et élevé au rang de chevalier par la reine d'Angleterre, a tout d'un scénario de film. Né d'une mère juive dans le quartier londonien de Hampstead en 1909, Nicholas Winton y a longtemps étudié et travaillé comme courtier. Un site qui lui est consacré raconte que durant l'entre-deux-guerres, il a "énormément voyagé en Europe et même habité en Allemagne où il travaillait comme banquier. Jusqu'à ce que la menace des Nazis le pousse à rentrer en Grande-Bretagne".

Convois ferroviaires

En décembre 1938, il est en vacances dans les Alpes quand un ami l'alerte sur la situation des réfugiées de guerre en Tchécoslovaquie, où les Nazis sont entrés depuis deux mois. Ni une, ni deux, Nicholas Winton se rend à Prague où il ouvre un bureau et contacte de nombreuses ambassades étrangères pour évacuer le plus de Tchèques possible. Seul le Royaume-Uni consent à l'aider.

Pendant trois semaines, lui et son équipe bataillent pour rassembler les documents nécessaires au transfert de centaines d'enfants par train depuis la Tchécoslovaquie vers l'Angleterre, en passant par l'Allemagne. Il n'hésite pas pour cela à falsifier des visas. De retour à Londres en janvier 1939, il coordonne les voyages le plus longtemps possible, jusqu'à ce que les Nazis stoppent les liaisons ferroviaires en septembre de la même année, après avoir envahit la Pologne. Grâce à lui, 669 enfants tchèques ont réussi à se réfugier outre-Manche.

Modestie

Cet acte héroïque, Nicholas Winton l'a longtemps gardé pour lui. Sa propre femme, Greta, n'en savait rien avant de tomber par hasard sur un livre rassemblant des photos et des informations sur les survivants. Le grand public ne l'a découvert qu'en 1988 lorsqu'une émission de la BBC a eu l'idée de l'inviter et de truffer le public de personnes secourues par lui. A sa plus grande surprise (voir vidéo ci-dessous).

Trois films ont raconté l'histoire de Nicholas Winton depuis : All My Loved Ones (1999), The Power of Good (2002) et La famille de Nicky (2011). Quant aux descendants des rescapés, ils continuent de s'appeler "les enfants de Winton". Un bel hommage.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter