Niger : retour au calme après de violentes émeutes anti-Charlie

Niger : retour au calme après de violentes émeutes anti-Charlie

TENSIONS – La journée de samedi a été émaillée de violences, au Niger, notamment dans la capitale du pays sur fond d'opposition à la nouvelle une de Charlie Hebdo. Au moins huit églises ont été incendiées. Depuis vendredi, 10 personnes sont décédées.

Le Niger, comme d’autres pays musulmans quelques jours plus tôt, a été le théâtre de violentes manifestations, ce samedi, hostiles à l'hebdomadaire Charlie Hebdo.

LIRE AUSSI >> Dans le monde musulman, de nombreuses manifestations anti-Charlie Hebdo

Au moins huit églises ont été incendiées à Niamey, la capitale du pays, et de nombreux commerces chrétiens ont été détruits par des manifestants farouchement opposés à la caricature de Mahomet publiée en une du nouveau numéro de Charlie Hebdo , après les attentats qui ont frappé la France la semaine dernière et qui ont fait 17 morts.

10 personnes tuées depuis vendredi

Des manifestations qui ont parfois tourné à l’émeute, faisant au moins 5 morts dans la capitale. La veille, 5 autres personnes ont perdu la vie à Zinder, la 2e ville du pays, d'après une annonce du président Mahamadou Issoufou.

Ce samedi, le Quai d'Orsay a fermement condamné ces violences, rapporte lefigaro.fr . Par mesure de précaution, les quelque 2.000 expatriés français du pays ont été appelés  par l'ambassade de France à ne pas sortir de chez eux. 

Un calme précaire dans la capitale

Samedi soir, le calme était revenu à Niamey. Des voitures de police restaient toutefois stationnées devant de nombreux édifices religieux. À la télévision, une vingtaine d'oulémas, des théologiens musulmans, ont appelé les manifestants au calme.

Face à cette violence, le chef de l’État, en déplacement en Corrèze ce samedi, avait rappelé à ces pays que "la France a des principes, des valeurs" et que "ces valeurs, c’est notamment la liberté d’expression ".

LIRE AUSSI >> François Hollande : "Ces pays ne peuvent pas comprendre la liberté d’expression"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Les organisateurs de la manifestation pro-palestinienne interdite à Paris maintiennent leur appel

EN DIRECT - Covid-19 : la décrue se poursuit à l'hôpital, moins de 4400 malades en réanimation

EN DIRECT - "Excusez-moi, je me rends" : les détails de l'arrestation du fugitif des Cévennes

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... l'inquiétant profil du fugitif

Retarder l'administration de la deuxième dose du vaccin Pfizer améliore l'immunité, selon une étude anglaise

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.