Nigeria : Boko Haram aurait converti et marié les lycéennes enlevées

International

KIDNAPPING – Dans une vidéo publiée vendredi, le groupe terroriste islamiste Boko Haram affirme que les 219 lycéennes enlevées en avril ont toutes été converties à l’islam et mariées.

L’annonce de la libération imminente des 219 lycéennes enlevées et détenues par Boko Haram a été trop précipitée. Alors que plusieurs sources nigérianes abondaient dans ce sens deux semaines plus tôt, le groupe terroriste islamiste affirme dans une vidéo publiée vendredi que les jeunes femmes enlevées en avril ont toutes été converties à l’islam et mariées.

Les annonces du gouvernement du Nigeria sur un cessez-le-feu faites mi-octobre avaient été accueillies avec le plus grand scepticisme. Mais le gouvernement nigérian continue à soutenir que des pourparlers sont en cours au Tchad, pays voisin. Les violences n'ont pas cessé depuis ces annonces. Pire, 60 jeunes femmes et 30 autres adolescents ont même été enlevés. 

EN SAVOIR + >> Lycéennes enlevées : le Nigeria dit avoir trouvé un accord

"Nous n’avons négocié avec personne"

Dans cette vidéo pas encore authentifiée, le chef de la secte Abubakar Shekau, qui avait été récemment déclaré mort par l'armée nigériane, a démenti tout accord de cessez-le-feu avec le gouvernement. "Nous n'avons signé de cessez-le-feu avec personne (...) nous n'avons négocié avec personne (...) c'est un mensonge. Nous ne négocierons pas. Quel est notre intérêt à négocier ? Allah nous a dit de ne pas le faire", explique ce chef proclamé du groupe.

Abubakar Shekau déclare par ailleurs détenir un ressortissant allemand enlevé en juillet dernier. Selon un rapport de Human Rights Watch publié cette semaine, Boko Haram détient plus de 500 femmes et jeunes filles.

LIRE AUSSI >> Nigeria : les écolières détenues par Boko Haram seront-elles libérées ?

Lire et commenter