Nigéria : Malala appelle à la libération des lycéennes détenues depuis 300 jours par Boko Haram

Nigéria : Malala appelle à la libération des lycéennes détenues depuis 300 jours par Boko Haram

DirectLCI
Boko Haram - Dans un communiqué ce dimanche, la jeune prix Nobel de la paix pakistanaise demande une action urgente en vu de libérer les 219 jeunes filles enlevées par le groupe islamiste le 14 avril 2014 au nord-est du Nigéria.

Cela fait désormais 300 jours que plus de 200 lycéennes ont été enlevées par le groupe islamiste Boko Haram dans un lycée de Chibok au Nord-Est du Nigéria le 14 avril 2014. Dans un communiqué, publié dimanche 8 février, la jeune prix Nobel de la paix Malala Yousafzai appelle en conséquence à la libération urgente des lycéennes.

"Alors que nous marquons l'anniversaire tragique du 300e jour de captivité de ces centaines de lycéennes kidnappées, j'appelle le monde entier à demander avec moi à ce qu'on agisse d'urgence pour libérer ces jeunes filles héroïques", écrit la militante de l’éducation des jeunes filles. Pour Malala, le gouvernement nigérian et la communauté internationale "peuvent et doivent faire beaucoup plus pour résoudre cette crise".

Mettre un point final "à cette épouvantable histoire"

"Mettons tout de suite un point final à cette épouvantable histoire", poursuit la jeune pakistanaise réfugiée au Royaume-Uni dans son communiqué. "Si ces jeunes filles avaient été les enfants de parents puissants, politiquement ou économiquement, on aurait fait beaucoup plus pour les libérer", déplore-t-elle encore.

"Mais elles viennent d’une région défavorisée du nord-est du Nigeria et, malheureusement, peu de choses ont évolué depuis leur kidnapping", ajoute-t-elle. Si 57 des jeunes filles ont pu s’échapper depuis leur enlèvement, en novembre 2014, la conversion à l’islam et le mariage forcés des 219 lycéennes restantes avait soulevé une vague d’indignation de par le monde. En attendant que le #BringBackOurGirls devienne réalité.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter