Colin Kaepernick choisi pour les 30 ans de "Just Do It" : des Américains brûlent leurs vêtements Nike

International
DirectLCI
POLÉMIQUE - L'annonce a fait l'effet d'une bombe aux Etats-Unis. Nike a dévoilé le nouveau visage de sa campagne pour les 30 ans du slogan "Just Do It". Le géant américain a décidé de frapper fort en choisissant le sportif Colin Kaepernick, initiateur du boycott de l'hymne américain en NFL pour protester contre les violences policières et les discriminations raciales.

"Croyez en quelque chose, même si cela implique de tout sacrifier." Tel est le nouveau message de la campagne Nike, diffusée dans la nuit de lundi à mardi aux Etats-Unis. Pour illustrer cette publicité, sortie à l'occasion du 30e anniversaire du célèbre slogan "Just Do It", le géant américain du textile a fait un choix fort en embauchant Colin Kaepernick, l'ancienne star du football américain, comme visage de la marque, notamment aux côtés de la tenniswoman Serena Williams et l'icône de la NBA, LeBron James.

En 2016, le sportif américain avait choqué une partie de l'opinion publique en lançant un mouvement de boycott de l'hymne américain, intitulé "Take A Knee", qui incitait les autres sportifs du pays à poser un genou à terre durant le "The Star-Spangled Banner", pour protester contre les discriminations raciales et les violences policières. Depuis l'expiration de son contrat avec les 49ers de San Francisco début 2017, aucune équipe de NFL ne lui a proposé de contrat, devenant un paria de la Ligue de football.

Des réactions hostiles

"Nous croyons que Colin est l'un des sportifs les plus charismatiques de sa génération qui utilise la puissance du sport pour faire bouger le monde", a expliqué Gino Fisanotti, l'un des dirigeants de Nike, à la chaîne de télévision américaine ESPN. Non content d'avoir choisi Kaepernick comme visage de la campagne anniversaire du "Just Do It", Nike est allé plus loin en prolongeant son contrat de partenariat avec le désormais ancien joueur, tout en annonçant la création d'une basket à son nom et le financement de sa fondation d'aide à l'enfance.


Le président des Etats-Unis Donald Trump, qui avait farouchement condamné l'attitude de Kaepernick durant l'hymne américain, n'a pour le moment pas réagi sur les réseaux sociaux. "Qu'on aimerait qu'un propriétaire NFL dise : virez moi ce fils de p**e du terrain !", avait tweeté le chef de l'Etat en septembre 2017. Le visuel, en noir et blanc et posté en premier sur le compte Twitter de Kaepernick, a rapidement embrasé les réseaux sociaux et intervient à trois jours du coup d'envoi de la saison 2018 de la Ligue nationale de football américain (NFL).

Ainsi, nombreux ont été ceux à saluer l'initiative de Nike, quand d'autres ont d'ores et déjà promis de boycotter la marque, brûlant notamment leurs baskets et vêtements (voir vidéo ci-dessus) accompagnés du célèbre "Swoosh", la virgule qui fait l'identité de Nike. De nombreuses vidéos mettant en scène ce genre d'actions ont fleuri sur les réseaux sociaux ces dernières heures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter