Nobel de la paix au président colombien Santos : "Ce prix vient au secours d'un homme affaibli"

International
DirectLCI
INTERVIEW - Le Nobel de la paix a été attribué vendredi au président colombien, Juan Manuel Santos. Objectif du comité qui lui a décerné ce prix prestigieux : l'aider à remettre sur les rails l'accord de paix historique signé avec la guérilla des Farc, comme l'explique à LCI Christophe Ventura, chercheur à l’IRIS et spécialiste de l’Amérique latine.

LCI : Quelle influence sur le processus de paix peut avoir la remise du prix Nobel au président Santos, une semaine après le rejet par les Colombiens de l’accord signé avec les Farc ?

Christophe Ventura : Le comité Nobel a fait un choix d’urgence par rapport à un événement géopolitique d’ampleur considérable. Il faut se rappeler que cette négociation entre Santos et les Farc, paradoxalement rejetée par les Colombiens, bénéficiait d’un énorme soutien international. La plupart des chancelleries, le Vatican, l’ONU… tout ce que la planète compte de"pouvoirs" s’était impliqué. Le choix du comité Nobel exprime la préoccupation et la position de cet "arc" international qui veut peser sur la résolution du conflit.

LCI : A quoi faut-il désormais s’attendre en Colombie ?

Christophe Ventura : Nous sommes désormais dans une séquence qui s’écrit au jour le jour. Santos essaye de créer les conditions d’une nouvelle discussion sur l’accord incluant l’ensemble des acteurs, y compris ceux qui ont animé la campagne du "non", en particulier l’ancien président Alvaro Uribe. Il y a deux scénarios : le premier, idéal, inclurait seulement quelques "rectifications", dixit les Farc et le gouvernement, avec des aménagements à la marge permettant d’avoir un consensus élargi à ceux qui ont fait campagne pour le nom. Second scénario, moins idéal mais plus probable : qu’il n’y ait plus de consensus entre les différents acteurs. Deux points devraient en effet être discutés. Tout d’abord la justice : est-ce que les guérilleros doivent faire l’objet d’une peine de prison, de même que les militaires et les policiers impliqués dans le conflit ? Pour rappel, l’accord conclu prévoyait des restrictions de liberté, mais pas de d’emprisonnements. Une erreur pour Uribe, qui réclame un passage par la case prison. Second point, la question politique : les Farc pourront-ils disposer d'une représentation au Congrès comme le prévoyait l'accord ?

LCI : Des Farc qui, ce vendredi, ont été "exclus" du prix Nobel...

Christophe Ventura : Il semble difficile de remettre un prix aux Farc. Nous sommes quand même en présence d’une guérilla qui essaye de faire la paix mais qui a surtout fait la guerre... Concernant Santos, il s'agit d'appuyer un homme qui est de fait affaibli, alors qu’il est celui que la communauté internationale considère comme l’instrument le plus efficace pour aboutir à la paix en Colombie. Ce prix vient au secours de quelqu'un qui est fragilisé.

LCI : Un affaiblissement pour un homme qui, à la fin des années 2000, a incarné à lui seul la répression contre la guérilla marxiste...

Christophe Ventura : En effet mais, comme souvent dans les situations de conflit et de transition, ce sont les grands guerriers qui savent le mieux faire la paix. Cela s’est toujours passé comme cela, et la Colombie en est un exemple supplémentaire. Santos est avant tout quelqu’un qui a beaucoup lutté contre les Farc. Quand il était le ministre de la Défense d’Alvaro Uribe, il supervisait les opérations militaires. C’est en tirant le bilan de son action et de son impuissance à éliminer les Farc qu'il a eu l’intelligence de comprendre que, militairement, on ne gagne jamais une guerre asymétrique. Par les armes, impossible d’arriver à la paix. Il a fait ce cheminement-là, qui lui a permis de comprendre qu’il fallait changer de stratégie pour construire la paix.

VIDÉO - Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix : Ingrid Betancourt avait "prié pour que ce soit lui"

En vidéo

Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix : Ingrid Betancourt avait "prié pour que ce soit lui"

VIDÉO - Le Nobel de la paix décerné au président colombien Juan Manuel Santos :

En vidéo

Le Nobel de la paix décerné au président colombien Juan Manuel Santos

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter