Non, il n'y a pas de couvre-feu en Allemagne

Non, il n'y a pas de couvre-feu en Allemagne
International

MISE AU POINT - Malgré ce que plusieurs médias avancent, il n'y a pas de couvre-feu en Allemagne. C'est un raccourci. Il n'y a pour le moment que des restrictions nocturnes dans certaines grandes villes, dont Berlin, qui fermera ses bars et restaurants à partir de 23h.

Quand l'argument ne sert pas la conclusion. Pour soutenir la décision du président de la République de mettre en place, dans neuf métropoles de France, un couvre-feu à partir de ce samedi 17 octobre, de nombreux internautes citent l'exemple de l'Allemagne. Selon eux, cette mesure est aussi appliquée chez notre voisin, dont la situation sanitaire est pourtant moins alarmante. Une allégation trompeuse. 

Seulement des "restrictions nocturnes"

De nouvelles restrictions ont été annoncées ce jeudi en Allemagne après qu'un nombre record de cas quotidiens a été observé, avec 6.638 nouveaux cas en 24 heures. À titre comparatif, la France en enregistrait le même jour plus de 22.000. La chancelière Angela Merkel a donc ordonné, entre autres, que le nombre de participants à des événements privés soit limité dans les régions enregistrant plus de 35 nouvelles contaminations pour 100.000 habitants sur sept jours. Dans ces grandes villes, confrontées à une hausse inquiétante des infections, les autorités ont elles aussi imposé des consignes. 

C'est le cas à Berlin, où des "restrictions nocturnes" ont été décidées. Ainsi, les établissements devront fermer leurs portes entre 23h et 6h à partir de ce samedi soir. Durant cette tranche horaire cependant, les habitants pourront continuer de déambuler, de rejoindre des amis ou de rentrer chez eux à l'heure qu'ils souhaitent. Ils pourront même se retrouver en extérieur, sans toutefois que ces regroupements n'excédent cinq personnes. Idem à Francfort et en Cologne, où une mesure similaire a été prise. Elle entrera en vigueur vendredi soir, avec la fermeture des bars et restaurants et l'interdiction de vente d'alcool entre 22h et 06h. 

Un coup de grâce pour le milieu nocturne, notamment dans la capitale où les clubs à eux-seuls ont rapporté plus de 1,5 milliard d'euros à la ville en 2018. Mais qui reste loin d'être un couvre-feu strict comme en France. Outre-Rhin, on est plutôt proche de la politique mise en place dans l'Hexagone au début du mois d'octobre. Alors pourquoi la majorité des médias a-t-elle parlé de "couvre-feu"? Il pourrait en fait s'agir d'une erreur de traduction. C'est l'hypothèse de Christophe Bourdoiseau, correspondant à Berlin pour le quotidien belge Le Soir. Sur Twitter, il explique que le mot "Sperrstunde" utilisé par la presse locale a été "mal traduit". 

Une supposition qu'on retrouve aussi dans un témoignage récolté par RTL. Un Français sur place avance en effet que le terme est "peut-être une erreur de traduction des textes allemands" notant au passage "on est toujours libre ici de circuler". En effet, couvre-feu en allemand se dit littéralement "Ausgangssperre", selon le Larousse. Le mot utilisé en Allemagne peut, certes, être interprété comme "couvre-feu". Mais aussi comme "heure de fermeture". Au vu des mesures mises en place dans le pays, il s'agirait donc plutôt de la seconde traduction. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : plus de 20.000 nouveaux cas et 163 décès ces dernières 24 heures en France

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : six gardes à vue levées, dix autres toujours en cours

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent