Non, le patron de Qantas n'a pas été entarté pour ses propos sur les vaccins obligatoires

Cette scène s'est déroulée en 2017, et n'a rien à voir avec l'épidémie actuelle.

ARCHIVES - La compagnie aérienne australienne souhaite que les passagers ne puissent monter à bord que s'ils sont au préalable vaccinés. Si une séquence montrant le PDG de l'entreprise se faire entarter est authentique, elle date de 2017 et n'est pas en lien avec ces récentes annonces.

Des voyageurs ont accueilli avec réserve les récentes déclarations du PDG de la compagnie aérienne australienne Qantas. Il envisage en effet qu'une vaccination contre le Covid-19 soit imposée aux clients, afin que l'accès à bord des avions leur soit autorisé. Sur Facebook, les opposants à la vaccination ont partagé leur mécontentement, et indiqué que "Alan Joyce, le patron de Qantas, la principale compagnie aérienne australienne, annonce qu'il exigera la vaccination obligatoire pour voyager à bord de ses avions". Et de s'interroger : "Le début de la faillite ?" Pour accompagner ce message, une vidéo montre le PDG recevoir une tarte à la crème lors d'une prise de parole, une séquence qui laisse à penser que cette agression est liée à l'annonce relative aux vaccins. Pourtant, il n'en est rien.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Un incident survenu en 2017

Bien que les déclarations d'Alan Joyce n'aient pas fait l'unanimité, la vidéo de son entartage n'a aucun rapport. Elle date en effet du 9 mai 2017, lors d'un événement qui s'est déroulé à l'hôtel Hyatt Regency de Perth, en Australie. Le média ABC a relaté la scène, indiquant que "Mr Joyce s'est adressé à environ 500 personnes" lors d'un "déjeuner d'affaires", durant lequel il "a reçu une tarte au citron meringuée au visage".

Après être brièvement sorti de scène pour enlever sa veste et se nettoyer, le PDG est revenu sur scène et s'est amusé de l'incident. "Maintenant, s'il y a d'autres tartes, pouvons-nous en finir dès à présent ?", a-t-il lancé. Avant d'ajouter qu'il n'avait pas pu goûter la pâtisserie, celle-ci ayant surtout échoué contre ses lunettes. 

Lire aussi

Des internautes anglophones ont également relayé cette séquence, assurant qu'Alan Joyce avait été entarté pour ses propos sur la vaccination obligatoire à venir pour les vols de sa compagnie. Des affirmations qui sont donc infondées, surtout lorsque l'on se penche sur les motivations de l'agresseur. Le Guardian note que Tony Overheu, alors âgé de 67 ans, avait planifié  cette attaque en la concevant "comme une déclaration politique afin de protester contre les personnalités 'de haut rang' qui s'exprimaient sur des questions sociales". Le journal mentionne "le soutien du dirigeant de Qantas au mariage homosexuel", évoqué par l'accusé devant les magistrats.

Tony Overheu a été condamné suite à cette affaire, devant s'acquitter de frais en plus de son amende pour avoir abimé un micro. Il a plaidé coupable, affiché des regrets et expliqué avoir été notamment été exclu de la communauté religieuse à laquelle il appartenait. Son avocat avait indiqué aux magistrats que le sexagénaire avait souffert lors des dernières années de "problèmes personnels et physiques", et notamment de troubles psychologiques. 

En résumé, il est donc totalement faux de sous-entendre que le PDG de Qantas a été entarté car il soutient une vaccination obligatoire pour les clients de sa compagnie voulant voyager. La scène repartagée en ligne a été tournée au printemps 2017 et n'avait aucun lien avec la situation sanitaire actuelle ni avec des mesures prises par Qantas. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - Covid-19 : des chiffres "effroyables" au Royaume-Uni, Johnson met en cause le nouveau variant

EN DIRECT - Etats-Unis : Amazon propose son aide à Biden pour la campagne de vaccination

EN IMAGES - Investiture de Joe Biden : 13 photos pour l'Histoire

Lire et commenter