Non, les grandes surfaces espagnoles ne sont pas fermées pour privilégier les petits commerces

Seule la Catalogne a pris des mesures restrictives pour les supermarchés.

MESURES LOCALES - Des publications indiquent que nos voisins espagnols agissent à l'inverse de la France, fermant les grandes surfaces au profit des petits magasins. Des affirmations trompeuses.

La fermeture des commerces "non essentiels" fait grincer des dents depuis la mise en place du deuxième confinement en France. Tandis que la gestion de l'épidémie est contestée, des internautes mettent en avant le fait que l'Espagne aurait "choisi de fermer les grandes surfaces et laisser les petits commerces ouverts". Sur Facebook, une publication qui fait état de cette décision a été relayée plus de 10.000 fois et saluée par de nombreux commentaire appelant à des mesures similaire dans l'Hexagone. Problème : le pays de Cervantès n'a pas décrété de telles fermetures à l'échelle nationale.

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

La Catalogne agit à l'échelle régionale

Contrairement à ce qu'indique cette publication, l'Espagne n'a décidé aucune fermeture généralisée de ses grandes surfaces. Des mesures restrictives ont bien été mises en place, mais elles ne s'appliquent pour l'heure qu'à la Catalogne. À la mi-octobre, le journal La Vanguardia indiquait que les commerces alimentaires ouverts en continu allaient devoir ferme entre 22h et 7h, une décision qui a été suivie plus récemment par d'autres, plus restrictives encore.

Quelques jours plus tard, les autorités locales ont ainsi décidé de renforcer leurs mesures face à la progression de l'épidémie, notamment via "la fermeture des centres commerciaux et des magasins qui ont une superficie de plus de 800 mètres carrés", rapporte le site Okdiario. Concrètement : les magasins qui ont une superficie plus importante son tenus de la réduire sous peine de devoir fermer leurs portes aux clients. Il est également interdit d'ouvrir des commerces dont l'entrée ne donne pas directement sur la rue, ce qui vise évidemment en tout premier lieu les centres commerciaux. 

Lire aussi

Selon des données fournies par l'Association espagnole des centres commerciaux (AECC) il y aurait 51 centres commerciaux en Catalogne touchés par ces mesures. Soit un total de 3891 locaux, qui emploieraient près de 72.000 personnes à l'échelle de la région. Un impact potentiellement important pour de grandes enseignes, mais une décision jugée logique par une partie de la population. "Si les gens vont dans les grandes surfaces, on sera au final beaucoup plus les uns sur les autres. Alors qu’ici, dans les petites boutiques, on se répartit", expliquait au micro de TF1 un consommateur espagnol, interrogé à Barcelone.

En vidéo

Fermeture des commerces non-essentiels dans l'Hexagone : comment fait-on en Espagne ?

RFI note que "ces choix font aussi des mécontents dans d'autres secteurs non épargnés : bars, restaurants, théâtres et cinémas reprochent à la région leur fermeture totale qu'ils estiment injuste". Tandis que certains soulignent qu'il est incohérent de maintenir des cérémonies religieuses accueillant plusieurs centaines de personnes. Quoi qu'il en soit, il est trompeur d'affirmer que l'Espagne a généralisé la fermeture des grandes surfaces. Si la Catalogne a pris des mesures pour réduire la surfaces des magasins les plus vastes, elle n'a pas interdit leur ouverture. Seules les centres commerciaux sont là-bas tenus de fermer leurs portes. 

Vous souhaitez réagir à cet article, nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

Présidentielle 2022 : sur LCI, Marine Le Pen dénonce la "division" et les "propos outranciers" d'Éric Zemmour

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.