#NotMyPresident : des milliers d'Américains dans la rue contre l’élection de Donald Trump

MANIFESTATIONS - Dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis, des milliers de personnes ont défilé mercredi soir pour protester contre l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche. Ils dénoncent le "racisme" du président élu et le système électoral indirect américain.

"Donald Trump va t'en ", "Ce n'est pas mon président" : l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche est loin de faire l’unanimité parmi la population américaine. A New York, Boston, Washington, Chicago mais aussi Dallas, Seattle ou Pittsburg , des milliers de manifestants, inquiets et sidérés, ont battu le pavé mercredi soir dans plusieurs grandes villes des Etats-Unis pour protester contre la victoire inattendue du candidat républicain à la présidentielle américaine mardi.


"Nous avons une voix !" pouvait-on lire sur les pancartes de plusieurs centaines de jeunes manifestants qui s'étaient rassemblés devant la Maison Blanche, à Washington, pour une veillée aux bougies en cette soirée pluvieuse, dénonçant les vues racistes, sexistes et xénophobes, selon eux, de Donald Trump. 

"Une campagne pleine de racisme et de misogynie"

A New York et Chicago notamment, des manifestations qui avaient débuté avec quelques centaines de participants avaient grossi jusqu'à plusieurs milliers de personnes en début de soirée. "On a vécu une campagne pleine de racisme et de misogynie et de nombreuses autres terribles tactiques qui ont au final permis" à Donald Trump de remporter l'élection, accuse Ethan Miller, d'un groupe de défense des droits des employés. Des manifestants se sont réunis en plein Manhattan, à Union Square, avant de remonter vers la Trump Tower, où vit le président américain nouvellement élu. 

Les people étaient également de sortie, comme Cher ou Madonna, qui ont manifesté à New York. 

Le système électoral indirect américain "ne fonctionne plus du tout", déplorait un manifestant, alors que Hillary Clinton a remporté le vote avec quelque 200.000 voix d'avance, selon les chiffres encore provisoires, mais pas en nombre de grands électeurs. "Il a vraiment besoin d'être réformé, c'est ridicule". En Californie, des lycéens et étudiants ont quitté les cours et improvisé des manifestations sur les campus. A Los Angeles, ils étaient des centaines devant la mairie à crier que DonaldTrump n'est "Pas mon président !". Sur Twitter, le hashtag #NotMyPresident a également émergé depuis mardi soir. 

Drapeau brûlé, poubelles incendiées

Par endroit, la situation a dégénéré. A Portland, dans l'Oregon, quelque 300 personnes se sont rassemblées, selon les médias locaux, certaines ayant un temps bloqué la circulation tandis que d'autres ont brûlé le drapeau américain.  A Oakland, en Californie, au moins une personne a été blessée, des vitrines ont été cassées et des poubelles incendiées. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter