VIDÉO - "Nous sommes convaincus que c’est faux" : deux ans après le crash de la Germanwings, le père du copilote remet en cause la thèse du suicide

VIDÉO - "Nous sommes convaincus que c’est faux" : deux ans après le crash de la Germanwings, le père du copilote remet en cause la thèse du suicide

POLÉMIQUE - Les familles des victimes commémorent ce vendredi dans les Alpes le deuxième anniversaire de la tragédie survenue le 24 mars 2015. Le père d’Andreas Lubitz, le copilote de l'A320 reliant Barcelone à Düsseldorf qui avait volontairement fait s'écraser l'appareil dans les Alpes françaises et provoqué la mort de 149 personnes, a, lui, convoqué une conférence de presse à Berlin pour tenter de disculper son fils.

"Jusqu'à présent, tout le monde s'en tient à la thèse du copilote dépressif depuis longtemps, qui aurait délibérément précipité son appareil contre la montagne dans un geste planifié. Nous sommes convaincus que c'est faux". Avec ces propos, le père d'Andreas Lubitz, le copilote qui a volontairement provoqué le crash de l'avion, a outré les familles des victimes. Pourtant, l'enquête de la justice allemande a déterminé que le crash avait été délibérément provoqué par le copilote de 27 ans, Andreas Lubitz, dépressif et suicidaire, qui a profité de l'absence momentanée du commandant de bord pour s'enfermer dans la cabine de pilotage et précipiter l'avion sur la montagne. En France, une enquête pour homicides involontaires est toujours instruite à Marseille afin de déterminer le niveau de connaissance de la compagnie concernant l'état mental du copilote, une procédure qui pourrait le cas échéant déboucher sur un procès. 

Deux ans après, les familles s'apprêtent, une nouvelle fois, à rendre hommage aux victimes sur les lieux du drame. Cet hommage sera rendu à 10h41 ce vendredi au Vernet près de Barcelonette. Dans le même temps, le père du pilote, Günter Lubitz, convoque une conférence de presse, ce vendredi à Berlin. Il veut, appuyé d'"un "expert aérien internationalement reconnu", le journaliste Tim van Beveren, présenter sa contre-enquête et tenter de disculper son fils. 

Lire aussi

Une démarche "irresponsable"- Elmar Giemulla, avocat des proches des victimes

Pour l'avocat des proches des victimes, cette démarche est "irresponsable" et risque d'être particulièrement traumatisante pour les familles en deuil. "Je soupçonne M. Lubitz de tenter de vouloir répandre une théorie qui pourrait absoudre son fils de toute culpabilité", a déclaré l'avocat Elmar Giemulla au journal Rheinische Post

En 2016, un faire-part qui a suscité l'émoi

Les parents d'Andreas Lubitz avaient déjà suscité l'émoi en 2016 en publiant un faire-part dans la presse allemande pour remercier ceux qui les avaient soutenus et entretenir le souvenir de leur fils sans jamais mentionner les victimes. Ils ont par la suite déclaré dans la presse qu'ils ne croyaient pas à la thèse du suicide...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le variant Omicron "pourrait représenter une menace pour la reprise" économique, selon l'OCDE

VIDÉO - Los Angeles : le fiasco de "The One", la maison la plus chère du monde

Covid-19 : plus de 10.000 patients hospitalisés, "la situation est en train de s'aggraver", annonce Olivier Véran

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

"Je ne suis plus le journaliste, l'écrivain, je suis candidat", affirme Eric Zemmour sur TF1

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.