Nouvelle-Calédonie : l'alerte tsunami levée après un puissant séisme

Nouvelle-Calédonie : l'alerte tsunami levée après un puissant séisme

SÉISME - Le gouvernement français et les autorités des Outre-mer ont annoncé la levée de l'alerte au tsunami, qui avait contraint l'évacuation des populations des territoires français du Pacifique. La vague la plus haute, d'un mètre, a touché la Nouvelle-Calédonie, sans faire de dégâts.

L'alerte au tsunami déclenchée après un séisme de magnitude de 8,1 en Nouvelle-Zélande a été levée sur les territoires français du Pacifique, à savoir la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et la Polynésie. "Merci à l'ensemble des services de l'Etat et des collectivités mobilisés pour permettre, par précaution, les évacuations des zones côtières en moins de 2 heures", a tweeté le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, dans la nuit de ce vendredi. En Nouvelle-Zélande aussi, l'ordre d'évacuation d'une partie de son littoral avait été annulé.

La vague la plus haute, d'un mètre, s'est produite en Nouvelle-Calédonie sur l'île de Maré, dans l'archipel des îles Loyauté, tandis qu'à l'île des Pins, à Yaté et à Nouméa des vagues entre 45 centimètres et 80 centimètres ont été observées, a indiqué la sécurité civile locale, qui a précisé qu'aucun dégât n'était à déplorer. "La population peut regagner la côte", a indiqué la préfecture de Wallis et Futuna.

Après une série de puissantes secousses sismiques, des dizaines de milliers d'habitants des zones côtières de Nouvelle-Calédonie, de Nouvelle-Zélande et du Vanuatu ont fui vendredi vers les hauteurs et l'intérieur des terres. Tôt vendredi matin, les 64 sirènes d'alerte au tsunami de Nouvelle-Calédonie ont retenti sur les plages de Nouméa et les pompiers ont fait évacuer baigneurs et sportifs. La plupart des magasins avaient aussi baissé leur rideau.

Les autorités locales avaient lancé l'alerte jeudi soir, appelant la population à évacuer. "Une vague de un à trois mètres va impacter l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie. Il faut que les gens quittent les plages et arrêtent toute activité nautique, il ne faut pas récupérer les enfants à l'école pour ne pas créer d'encombrement", avait déclaré à la radio NC 1ère Alexandre Rossignol, porte-parole de la sécurité civile, faisant état d'une "réelle menace" dans les terres.

Le tremblement de terre, qui est survenu à 8H28 heure locale (20H28 en France jeudi), a été précédé de secousses de 7,4 et 6,9 dans la même région. Sa magnitude avait dans un premier temps été évaluée à 7,8.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccin Janssen : la balance bénéfice/risque "reste positive", selon l'EMA

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Lire et commenter