Nouvelle-Calédonie : 800 hectares brûlés en périphérie de Nouméa, des habitations menacées

Nouvelle-Calédonie : 800 hectares brûlés en périphérie de Nouméa, des habitations menacées

International
DirectLCI
INQUIÉTUDE - De violents incendies ont ravagé depuis jeudi quelque 800 hectares sur la commune du Mont-Dore, en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs dizaines d'habitations sont menacées, a indiqué vendredi la sécurité civile.

Le feu ravage en ce moment une partie de la Nouvelle-Calédonie. Au Mont-Dore, dans la banlieue de Nouméa, 800 hectares ont été détruits par les flammes jeudi, selon les estimations transmises par la sécurité civile. La partie sud de la commune subit en effet trois feux, dont deux ont fini par se rejoindre dans le secteur de la rivière des Pirogues. 


Le premier sinistre a ravagé plus de 350 hectares de végétation. Une quarantaine d'habitants, dont des pensionnaires d'une maison de retraite, ont dû être évacués vers un centre d'accueil ouvert par la mairie. Une exploitation agricole a été détruite.  Le second incendie, toujours en cours, a quant à lui dévasté 450 hectares de végétation et menace de s'étendre à une plaine aux enjeux écologiques importants. 

Tous les moyens de secours des quatre communes de l'agglomération de Nouméa sont mobilisés. Deux hélicoptères bombardiers d'eau, 42 sapeurs-pompiers et 12 engins d'extinction sont à pied d'oeuvre.     

En vidéo

Nouvelle-Calédonie : l'île d'Ouvéa est menacée par la montée du niveau de l'océan

Selon la sécurité civile, il s'agit d'un incendie d'origine humaine dont le caractère accidentel ou criminel reste à déterminer. "Quand on n'allume pas de feu, il n'y en a pas. Je ne sais pas quand les gens comprendront ça", a déploré Olivier Ciry, chargé de communication à la direction de la sécurité civile, précisant que durant la dernière saison administrative des feux (septembre-décembre) 13.000 hectares étaient partis en fumée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter