Nouvelle vague d'arrestations en Turquie : la purge se poursuit deux ans après le putsh manqué

Nouvelle vague d'arrestations en Turquie : la purge se poursuit deux ans après le putsh manqué

INTERPELLATIONS - 137 nouveaux mandats d'arrêt ont été émis, vendredi 4 janvier, à l'encontre de personnes soupçonnées par le pouvoir turc d'être des gulénistes, du nom de ce prédicateur accusé d'avoir fomenté le putsch manqué de 2016. En deux ans, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées.

Deux ans après le coup d'état manqué, Recep Tayyip Erdogan continue à "faire le ménage". Les autorités turques ont émis ce vendredi de nouveaux mandats d'arrêt : 137 personnes - soupçonnées de liens avec le mouvement de Fethullah Gülen - sont actuellement recherchées. Plus de la moitié sont des militaires. En fin de matinée, 22 personnes avaient déjà été interpellées à Konya, a indiqué l'agence étatique Anadolu. 

Toute l'info sur

La purge en Turquie

Lire aussi

Fethullah Gülen, un prédicateur installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années, est considéré par le régime d'Erdogan comme la tête pensante du putsch manqué de 2016 par Ankara. L'intéressé, lui, nie farouchement. Depuis cette tentative de prise de pouvoir, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été arrêtées et plus de 140.000 limogées ou suspendues.

Ces purges ne connaissent pas de répit, de nouveaux coups de filet sont annoncés chaque semaine ou presque. Mais ces vagues d'arrestations semblent avoir pris de l'ampleur ces dernières semaines.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination en ville : on vous explique la colère de médecins généralistes contre la DGS

Les Américains vaccinés peuvent se réunir sans masque : la mise au point du Dr Gérald Kierzek

EN DIRECT - Covid-19 : le Spoutnik-V sera produit en Italie

"C’est trop tard pour les nominations aux Oscars ?" : les tabloïds étrillent Meghan et Harry

Zanzibar : cette destination paradisiaque où les restrictions sanitaires n'existent pas

Lire et commenter