Nucléaire : le projet Hinkley Point, c’est quoi au juste ?

Nucléaire : le projet Hinkley Point, c’est quoi au juste ?
International

EXPLICATIONS - L'accord de construction de deux réacteurs EPR sur le site de Hinkley Point a été signé par le gouvernement britannique, EDF et son partenaire chinois GCN. Mais en quoi consiste ce projet qui verra le jour en 2025, au sud-ouest de l'Angleterre ? Retour en quelques dates.

Après plusieurs mois d'incertitudes et de tensions entre Londres et Paris, le gouvernement du Royaume-Uni a dit oui. La Première ministre britannique, Theresa May, a donné jeudi 15 septembre son feu vert à la construction par EDF de deux nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre. 

Hinkley Point est une centrale nucléaire dont la première mise en service de la tranche A s'est faite en 1965. Onze ans plus tard,  la tranche B est activée. Un nouveau projet se met lentement en place à partir de 2006. Tony Blair, Premier ministre britannique de l’époque, approuve un programme de construction de centrales nucléaires outre-Manche. 

En septembre 2008, EDF rachète British Energy, la société britannique de production et de fourniture d'électricité et annonce un projet de construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires à Hinkley Point. En octobre 2011, le projet est finalisé. Nicolas Sarkozy, président de la République et James Cameron, Premier ministre britannique, l'annoncent officiellement lors d’un sommet franco-britannique en 2012 pendant lequel ils signent plusieurs contrats.

VIDÉO - "Un bon projet pour la France", selon Ayrault

En vidéo

Ayrault sur Hinkley Point : "Un bon projet pour la France"

Les grandes dates de Hinkley Point

  • 119 mars 2013

    Le gouvernement britannique accorde un permis de construire au projet de centrale nucléaire à Hinkley Point. Il y est prévu la construction de deux réacteurs de type EPR pour couvrir les besoins en électricité de 5 millions de ménages.
  • 2Octobre 2013

    EDF signe un accord avec Londres pour la construction de deux réacteurs EPR sur le site de Hinkley Point dans le Somerset. Il prévoit une décision d'investissement à l'été 2014.
  • 3Octobre 2014

    La Commission européenne valide le dispositif financier du projet de 18 milliards de livres (soit plus de 21 milliards d’euros) et donne son accord à la construction après que Londres a accepté de modifier "substantiellement les termes de financement du projet" pour éviter "tout effet de distorsion de concurrence".
  • 4Octobre 2015

    Le président chinois Xi Jinping, en visite à Londres, confirme la participation du groupe chinois CGN au projet, à hauteur de 33,5%. EDF en prendra 66,5%.
  • 5Mars 2016

    Thomas Piquemal, le directeur financier d'EDF, démissionne suite à un désaccord sur la faisabilité à court terme du projet. En juillet, EDF fait valider par son conseil d'administration la décision finale d'investissement, mais le gouvernement de Theresa May décide de repousser sa décision à l'automne.
  • 6Jeudi 15 septembre 2016

    Après avoir semé le trouble en décidant de s'accorder plus de temps pour examiner le projet, le gouvernement britannique donne son accord à la construction de Hinkley Point, assorti de mesures additionnelles pour "améliorer la sécurité". Ce sera la première construction de centrale nucléaire au Royaume-Uni depuis vingt ans. Hinkley Point doit fournir 7% des besoins britanniques en électricité et permettre de réduire les émissions de CO2 du pays.
  • 7Jeudi 29 septembre 2016

    EDF confirme la signature de l'accord de construction de la centrale avec le gouvernement britannique et le partenaire chinois CGN, le tout sous le regard de Jean-Marc Ayrault. Le chantier sera mis en service fin 2025.

En vidéo

Feu vert de Londres à Hinkley Point : EDF dans une situation financière fragile rassure

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent