Obama en lutte contre le changement climatique : halte au charbon dans la production d'électricité

Obama en lutte contre le changement climatique : halte au charbon dans la production d'électricité

CLEAN POWER - Le président américain Barack Obama a lancé lundi son plan très attendu contre la "grande menace" que fait peser le changement climatique sur la planète, insistant sur l'urgence d'agir immédiatement et annonçant une restriction inédite sur les centrales électriques. Principale mesure : la réduction du charbon dans la production d'électricité.

"Nous n'avons pas d'autre planète." Ainsi lancé, le discours de Barack Obama sur le changement climatique apportait des gages d'implication. Le président américain n'arrivera donc pas les mains vides à la conférence sur le climat (COP21), prévue à Paris dans moins de six mois.

Dans la besace de Barack Obama, une série de mesures visant à répondre à "l'un des défis clés de notre époque", comme il l'a annoncé lundi de la Maison-Blanche, dans le cadre du plan américain pour une énergie propre (le Clean Power Plan). But de la manœuvre : imposer pour la première fois aux centrales électriques de réduire de 32% d'ici à 2030 leurs émissions de carbone, par rapport aux niveaux de 2005.

A LIRE AUSSI >> En novembre dernier, l'accord Chine-USA était loin d'être historique  

Une hausse du prix de l'électricité ?

Principale mesure à retenir : une réduction drastique de l'utilisation du charbon dans la production d'électricité. Car les centrales électriques alimentées au charbon produisent encore aux Etats-Unis 37% de l'électricité. Or, elles sont responsables de 40% des émissions américaines de dioxyde de carbone, le gaz le plus répandu contribuant au changement climatique. Ainsi, selon ce plan, la part du charbon dans la production d'électricité aux Etats-Unis devra tomber à 27% en 2030, contre 39% en 2014.

Résultat direct : une transformation radicale du secteur de l'électricité, avec un passage aux énergies renouvelable vivement encouragé. Obama souhaiterait ainsi faire passer la part du renouvelable de 13 à 28% dans la production d'électricité. Mais ces mesures ne vont pas sans faire grincer des dents. Car le charbon est un secteur industriel très important aux Etats-Unis  (lien payant). Les détracteurs redoutent donc une hausse significative du prix de l'électricité.

Détracteurs américains, félicitations européennes

Ainsi, pour le Parti républicain, le Clean Power Plan pourrait avoir "des conséquences désastreuses pour l'économie américaine." Le lobby pro-charbon – l'American Coalition for Clean Coal Electricity – a également indiqué qu'il pourrait poursuivre l'administration Obama en justice, car elle mène, selon lui, "un plan illégal pour faire grimper les prix de l'électricité".

De son côté, l'Union européenne a salué bien bas les efforts "sincères" des Etats-Unis dans la lutte contre le réchauffement climatique. Par voie de communiqué, François Hollande a quant à lui "salué le courage" d'Obama pour "une énergie plus propre". Dans la soirée de lundi, c'était au tour de Ségolène Royal d'envoyer ses félicitations au président américain, via Twitter :

"Félicitations au président Obama pour son engagement avant la COP21", a-t-elle salué. Question de perspective.

À LIRE AUSSI >>  Réchauffement climatique : le cri d'alarme des îles menacées de disparition

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" : l'ex-Miss France Vaimalama Chaves éliminée, Bilal Hassani au sommet

EuroMillions : un Français remporte la cagnotte de 220 millions d'euros, un record en Europe

Covid-19 : quand thés dansants et parties de belote virent aux clusters en Loire-Atlantique

Femme décapitée à Agde : ex-boxeur et ancien candidat FN, le profil du suspect se dessine

Mort d'un étudiant nantais vacciné : l'autopsie renforce l'hypothèse d'un lien avec AstraZeneca

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.