"On a bu notre urine" : le Français rescapé du naufrage en Indonésie raconte son calvaire

International

ACCIDENT - Bertrand Homassel, un Français rescapé du bateau qui a coulé dans la nuit de vendredi à samedi près de Bali, a raconté comment il avait été secouru après avoir nagé plusieurs heures. Deux étrangers sont toujours portés disparus lundi.

"Il me reste un short, un tee-shirt, un passeport et une carte de crédit. J'ai eu énormément de chance!" Bertrand Homassel, seul Français à bord du bateau de tourisme qui a fait naufrage près des côtes de l'est de l'Indonésie ce week-end, a raconté dimanche soir le calvaire enduré par les occupants de cette embarcation, dont deux sont toujours portés disparus lundi.

Le bateau, dont la coque s'est brisée, avait coulé dans la nuit de vendredi à samedi après avoir été pris dans une tempête."Il n'y avait pas de radio, pas de GPS, pas d'ordinateur de navigation. On a attendu le plus longtemps possible dans le bateau qui se remplissait d'eau", a raconté le Français, originaire de Paris, depuis un hôtel de la ville de Bima, sur l'île de Sumbawa, où les premiers rescapés avaient été acheminés. Pour les 25 passagers, un seul canot de sauvetage. Six ont pu y prendre place, tandis que les autres remontaient sur le toit de l'embarcation, resté à flots. "On a attendu jusqu'à samedi midi, on était à cinq kilomètres de la côte, il y avait beaucoup de grosses vagues qui nous éloignaient", a poursuivi Bertrand Homassel, ajoutant avoir mis environ six heures pour gagner une île où un volcan était en éruption, samedi, au coucher du soleil.

Huit étrangers et cinq Indonésiens secourus lundi

"On a passé la nuit de samedi à dimanche sur la plage de cette île déserte, assez grande". A l'horizon, ni locaux, ni touristes susceptibles de leur venir en aide."On a bu notre notre urine et mangé des feuilles", a souligné le Français. Il sera ensuite secouru, avec quatre compagnons d'infortune, par "un grand yacht qui passait là par hasard". Cinq autres avaient de leur côté rejoint la côte à bord d'un bateau de pêche.

Lundi, huit étrangers et cinq Indonésiens ont à leur tour été secourus, portant à 23 le nombre de rescapés. Certains d'entre eux se trouvaient dans le canot de sauvetage, "d'autres flottant avec leur gilet de sauvetage, à environ 60 milles (100 km) au large de Sape", à l'est de l'île volcanique de Sumbawa, près de Sangeang, a déclaré un responsable des opérations de secours. Ceux-ci tentent toujours lundi de localiser les derniers passagers portés disparus, deux touristes étrangers.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter