"On a dû manger des rats pour survivre" : les otages libérés en Somalie racontent leur captivité

"On a dû manger des rats pour survivre" : les otages libérés en Somalie racontent leur captivité

DÉTENTION - Libérés après plus de quatre ans de captivité par des pirates somaliens, les membres d'équipage du "Naham 3" racontent leurs (très) difficiles conditions de détention.

C'est la fin de quatre années et sept mois de captivité pour l'équipage du "Naham 3". Pris en otage par des pirates somaliens depuis mars 2012, 26 passagers asiatiques du bateau de pêche ont été libérés samedi 22 octobre. Il s'agit ainsi de la deuxième plus longue captivité aux mains de pirates somaliens, juste derrière celle de pêcheurs thaïs relâchés en février 2015, après près de cinq ans de captivité. 

Bouleversés mais "heureux", certains anciens otages ont décrit à la presse britannique leurs conditions de survie. "Nous étions traités comme des animaux, c'est bon de redevenir aujourd'hui des humains", a affirmé le marin Antonio Libref au Guardian. "Je suis tellement heureux. Nous ne nous attendions pas à être relâchés, a-t-il ajouté. Nous souffrions énormément. Nous étions forcés de nous nourrir de rats pour survivre." 

De petites quantités d'eau

Les membres d’équipage originaires du Cambodge, de Chine, d’Indonésie, des Philippines, de Taïwan et du Vietnam ne recevaient pour s’hydrater que de petites quantités d’eau. Un autre ex-otage, Arnel Balbero, a confié à la BBC s’être senti "comme un mort-vivant" pendant cette captivité. "On mangeait n’importe quoi, même si on n’aimait pas. On a faim, donc on mange. Même des rats, on les cuisait." L'homme affirme aujourd'hui avoir du mal à imaginer comment redémarrer sa vie. 

Selon un ancien colonel de l'armée britannique qui a aidé à négocier la libération, les otages commencent à raconter "à quel point les pirates étaient violents, les battaient et torturaient", rapporte le Guardian

Vingt-neuf personnes ont été initialement prises en otage : une a été tuée pendant l’attaque et "deux autres ont succombé à leurs maladies".

En vidéo

Les bateaux français bientôt autorisés à se défendre contre les pirates

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Mise au point du Dr Kierzek à propos de la déclaration du PDG de Pfizer sur la nécessité de recevoir une troisième dose de vaccination

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter