"On n'aurait jamais dû en arriver là" : l'Unicef nourrit pour la 1e fois des enfants britanniques

L'Unicef va financer le raps de plusieurs milliers d'enfants au Royaume-Uni.

PRECARITÉ - L'Unicef a récemment contribué à une campagne pour nourrir des enfants de familles fragilisées par la pandémie de coronavirus au Royaume-Uni.

"Honteux". Le parti travailliste a sévèrement fustigé l'actuel gouvernement britannique, conservateur, pour sa gestion économique de la pandémie. Pour la première fois dans son histoire, le pays a reçu l'aide de l'Unicef lors d'une campagne pour nourrir des enfants de familles fragilisées par la crise du coronavirus. Quelques 1.800 familles en difficulté vont ainsi être en partie nourries durant les vacances de Noël grâce à l'aide financière du Fonds des Nations unies pour l'enfance.

"Nous sommes l'un des pays les plus riches du monde", a souligné la numéro deux du Labour, Angela Rayner. "On n'aurait jamais dû en arriver là", a-t-elle martelé, estimant que les jeunes Anglais "ne devraient pas dépendre d'associations humanitaires qui ont l'habitude d'opérer dans des zones de guerre et après des désastres naturels". 

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

Une aide de 25.000 livres

Selon l'Unicef, créé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la pandémie de nouveau coronavirus est la crise la plus urgente affectant les enfants depuis ce conflit mondial. L'organisation a octroyé une aide d'un montant de 25.000 livres sterling (27.700 euros) à plusieurs associations britanniques venant en aide à des familles du quartier de Southwark, dans le sud de Londres. Ces dernières recevront au total 18.000 petits-déjeuners. Ces repas seront distribués par l'intermédiaire des écoles pendant les deux semaines de vacances de fin d'année. 6.750 autres seront également fournis pendant les vacances de février.

Interrogée à ce sujet, Anna Kettley, la directrice des programmes pour le pays a expliqué : "Il s'agit de la première intervention d'urgence de l'Unicef au Royaume-Uni, menée pour lutter contre l'impact sans précédent de la crise du nouveau coronavirus et atteindre les familles qui en ont le plus besoin. En fin de compte, une solution de plus long terme est nécessaire pour s'attaquer aux racines de la pauvreté alimentaire, pour qu'aucun enfant n'ait faim".

 Plus que jamais, le gouvernement de Boris Johnson se retrouve sous pression. Le Premier ministre conservateur avait déjà essuyé une volée de critiques pour avoir refusé de fournir des repas gratuits aux enfants les plus pauvres durant les vacances scolaires en pleine pandémie, avant de plier sous la pression d'une campagne menée par la star du football Marcus Rashford. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : que retenir du premier meeting de campagne d'Éric Zemmour ?

Prime de Noël 2021 : à quelle date sera-t-elle versée et pour quel montant ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.