On sait enfin qui sont les auteurs de certains des mystérieux monolithes trouvés dans le monde

On sait enfin qui sont les auteurs de certains des mystérieux monolithes trouvés dans le monde

INSOLITE - De mystérieux obélisques en métal ont été découverts ces dernières semaines de l’autre côté de l’Atlantique comme en Europe. Pour la première fois, des artistes ont révélé qu’ils étaient derrière cette fabrication.

Ce n’était donc pas un phénomène paranormal. Ni un extraterrestre. Depuis plusieurs semaines, de grandes structures étincelantes, des obélisques en métal, ont été érigées partout sur la planète. Une découverte d’abord effectuée dans le désert de l’Utah, aux États-Unis, puis à Las Vegas, en Californie, en Roumanie, ou sur l’île de Wight (sud de l’Angleterre). De quoi fasciner les réseaux sociaux, beaucoup d’internautes notant des similarités avec les étranges monolithes extraterrestres accélérant grandement les progrès de l'humanité dans le classique de la science-fiction 2001, l'Odyssée de l'espace, un film de Stanley Kubrick et un roman d'Arthur C. Clarke.

Mais pour la première fois, les hommes se cachant derrière l’un de ces monolithes se sont révélés. Quatre artistes ont diffusé, vendredi 4 décembre, une vidéo les montrant en train d’installer l’objet métallique au sommet du Pine Mountain à Atascadero, en Californie, révèle le New York Times. Leur œuvre, initialement posée le 2 décembre, avait été, dans un premier temps, vandalisée. Ils ont alors décidé d’en installer une nouvelle. Lorsque le monolithe "a été démonté d’une manière aussi malveillante, nous avons décidé que nous devions le remplacer", explique Wade McKenzie, l’un des quatre auteurs de l’œuvre californienne.

45.000 dollars pour le monolithe original

Mais ces derniers ne sont pas les créateurs de ce phénomène. Un édifice semblable avait été découvert dès la mi-novembre sur le sol rouge du désert de l'Utah par des fonctionnaires locaux ébahis qui survolaient la zone pour y recenser les mouflons. Il a disparu quelques jours plus tard, et deux autres œuvres étincelantes sont apparues ensuite en Roumanie, et donc en Californie du Sud. "Lorsque le deuxième est apparu en Roumanie, nous nous sommes dit qu’il devait y en avoir un troisième", poursuit Travis Kenney, l’un des membres, dans des propos relayés par le New York Times. "Nous nous sommes dit : 'pourquoi pas nous ?'"

Un mystérieux obélisque en métal a aussi été découvert sur une plage de l'île de Wight, au sud de l'Angleterre, le weekend dernier. Photos à l'appui, des témoins ont raconté aux médias britanniques avoir découvert l'étrange édifice sur Compton Beach, sur la côte ouest de l'île, au cours du week-end. Alexia Fishwick, une habitante de l'île a raconté à l'agence de presse PA avoir fait "par hasard" cette découverte "vraiment magique".

Lire aussi

Désormais, l’œuvre originale a elle aussi un nom. Un collectif appelé The Most Famous Artist et basé au Nouveau-Mexique a revendiqué la paternité du monolithe de l'Utah, publiant une image de l'œuvre sur Instagram. Si vous voulez vous le procurer, le collectif dont l’imagination débordante a étonné le monde entier le propose au prix de... 45.000 dollars (environ 37.000 euros).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Déplacement, écoles, vaccination, couvre-feu... ce qu'il faut retenir des annonces de Jean Castex

"On sera à 600 morts par jour d'ici quelques semaines" : le cri d'alerte du Pr Jean-François Timsit

Rentrée scolaire, frontières, vaccination... de quoi parlera Jean Castex ce jeudi ?

Peut-on circuler sans limite ce week-end de retour de vacances ? Le 20H vous répond

Lire et commenter