Open d'Australie : les joueurs suffoquent, les qualifications retardées

Open d'Australie : les joueurs suffoquent, les qualifications retardées
International

Toute L'info sur

L'Australie dévorée par les flammes

INCENDIE - Les organisateurs de l'Open d'Australie de tennis ont retardé le début des matchs de qualification mercredi à Melbourne en raison des fumées toxiques provoquées par les incendies monstres à l'est de la ville.

Les contrôleurs de la qualité de l'air ont enregistré une pollution 20 fois supérieure aux normes sanitaires dans certaines parties de Melbourne. Pourtant, le directeur de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a jusqu'aujourd'hui toujours répété qu'il s'attendait à ce que le tournoi se déroule comme prévu. C'était sans compter sur l'aggravation de la situation. Ce mardi, les organisateurs ont été contraints de retarder les matches de qualification de mercredi à cause de fumées toxiques. Les matches de qualification ne débuteront pas avant 13 heures locales (soit 02 heures GMT), une heure plus tard que prévu, et les entraînements sont également suspendus. 

L'Open d'Australie, un des quatre tournois du Grand Chelem, est censé débuter lundi prochain à Melbourne, où des feux ont provoqué la mort d'au moins 27 personnes et d'un milliard d'animaux. De plus, la pollution atmosphérique toxique a assombri la ville mardi, interrompant les séances d'entraînement et retardant légèrement les qualifications.

"Ce n'est pas sain pour nous "

La fumée dégagée par les incendies monstres, couplée aux très fortes températures de l'été australien, pourraient avoir un impact sur la santé des joueurs et des spectateurs. Les autorités de Melbourne ont qualifié le niveau de pollution de l'air de "dangereux" et ont demandé aux habitants de rester cloîtrés chez eux, vitres fermées, avec leurs animaux domestiques.

La Slovène Dalila Jakupovic a dû abandonner mardi au premier tour des qualifications, souffrant de quintes de toux sur le court. "J'ai vraiment eu peur de m'évanouir (...) Ce n'est pas sain pour nous" de jouer dans ces conditions, a déclaré la 180e joueuse mondiale. 

Lire aussi

L'Australien Bernard Tomic a lui aussi fait appel à un médecin car il avait du mal à respirer, lors de sa défaite en qualifications. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent