Oscar Pistorius malmené par le procureur durant son procès

Oscar Pistorius malmené par le procureur durant son procès

DirectLCI
AFRIQUE DU SUD – Si Oscar Pistorius s'est déjà effondré en larmes à plusieurs reprises lors de son procès pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, ce n'est rien à côté de ce qui l'attendait ce mercredi. Le redoutable procureur Gerrie Nel a débuté son interrogatoire.

Changement de ton à la barre du tribunal de Pretoria. Jusque-là interrogé en douceur par son avocat , Oscar Pistorius, accusé d'avoir sciemment tué sa petite amie dans la nuit du 13 au 14 février 2013, est passé mercredi aux mains du redoutable procureur sud-africain Gerrie Nel.

"Vous voyez l'impact que cette munition a eu sur la pastèque : elle a explosé, n'est-ce pas ?", lance Gerrie Nel, qui vient de diffuser à la cour une vidéo montrant l'accusé s'exercer au tir sur une pastèque, quelques semaines avant la macabre Saint-Valentin . Le champion paralympique acquiesce. "Vous savez que c'est la même chose qui est arrivée à la tête de Reeva, elle a explosé, regardez... Je vais vous montrer..."

"Assumez ce que vous avez fait !"

Le procureur, qui défend la thèse de l'assassinat, affirmant que le couple s'était violemment disputé le soir du drame, projette alors le cliché de la tête ensanglantée de Reeva Steenkamp. "M. Pistorius, cela a eu exactement le même effet, la balle lui est rentrée dans la tête !" "Regardez !, ordonne-t-il. Je sais que vous ne voulez pas car vous n'avez pas envie d'assumer vos responsabilités, mais il est temps de regarder ça, d'assumer ce que vous avez fait!". Malmené, Oscar Pistorius fond une nouvelle fois en larmes avant de balbutier : "Quand j'ai relevé Reeva, j'ai touché sa tête, je me rappelle, je n'ai pas besoin de voir la photo, j'étais là".

Un peu plus tôt ce mercredi, le sportif sud-africain a admis s'être trompé en tirant à quatre reprises sur sa compagne, pensant viser, affirme-t-il, un cambrioleur qui s'était caché dans la salle de bain. "J'ai fait une erreur", a glissé Oscar Pistorius. "Vous avez fait une erreur ?, répète le procureur agacé. Vous avez tué quelqu'un, c'est ça ce que vous avez fait ! Vous avez tiré et l'avez tuée, et vous ne voudriez pas assumer votre responsabilité pour ça ?". L'audience, suspendue, devrait reprendre dans l'après-midi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter