Oscar Pistorius va-t-il sortir de prison ?

Oscar Pistorius va-t-il sortir de prison ?
International

AFRIQUE DU SUD - La défense d'Oscar Pistorius, condamné pour la mort de sa compagne, a remis jeudi à la justice son argumentaire pour le procès en appel du champion paralympique sud-africain prévu en novembre.

Il avait été condamné pour homicide involontaire. La sortie anticipée de l'ex-champion paralympique Oscar Pistorius, bloquée la semaine dernière par le gouvernement sud-africain, sera réexaminée vendredi par la commission des libérations anticipées, a-t-on appris jeudi auprès de sa famille. La défense a par ailleurs remis son argumentaire à la justice pour le procès en appel prévu en novembre.

L'an dernier, à l'issue d'un retentissant procès fleuve, Pistorius avait été reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné à 5 ans de prison pour la mort de Reeva Steenkamp , abattue par balles dans la maison de l'athlète à Pretoria en février 2013. Le parquet avait fait appel de cette condamnation, estimant que la juge Thokozile Masipa avait mal interprété la loi en retenant l'"homicide involontaire" et non le "meurtre", passible d'une peine minimum de 15 ans de prison.

Dans un document de 40 pages remis jeudi à la justice et obtenu par l'AFP, la défense accuse le parquet de réintroduire un "dossier qui a échoué". Selon les avocats de l’ex-champion, la juge Masipa a correctement interprété la loi en estimant que le parquet avait échoué à prouver qu'il s'agissait d'un meurtre. Elle peut aussi décider de renvoyer le procès en première instance. Or, selon la défense de Pistorius, un nouveau procès "serait préjudiciable aux droits de l'accusé", la défense affirmant qu'un condamné ne peut être jugé deux fois pour le même crime.

"Il a obtenu une baignoire et un meilleur lit"

La vie carcérale d'Oscar Pistorius avait été révélée en août dernier par des bénévoles de l'inspection des services pénitentiaires entrés en contact avec la star déchue de l'athlétisme. Ils avaient révélé ses conditions de détention et l'évolution de son état d'esprit. "Au début de sa détention, il était en colère", confiait Violet Ngobeni. "La première fois que je l'ai rencontré, il ne voulait parler à personne". Certaines sources internes confiaient qu’il avait passé sa première nuit à pleurer. "Peu à peu, il a accepté de nous rencontrer et peut désormais discuter et rire avec nous", ajoutait la bénévole.

Pistorius s'est d'ailleurs plaint d'un certain inconfort et a obtenu ce qu'il souhaitait selon cette dernière : "une baignoire, un meilleur lit et un équipement de musculation plus performant." Il réside dans l'aile médicale de la prison. Un hébergement favorable dans lequel il dispose d'une cellule individuelle et de toilettes séparées, une mesure exceptionnelle dans un pays accablé par la surpopulation carcérale.

À LIRE AUSSI 
>>  Oscar Pistorius pourrait très vite sortir de prison >> Craignant d'être empoisonné, Oscar Pistorius ne mangerait que des boîtes de conserve en prison

EN SAVOIR +  
>>  Retrouvez notre dossier complet sur l'affaire Pistorius

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent