Où et quand le mouvement taliban est-il apparu ?

Où et quand le mouvement taliban est-il apparu ?

INTERVIEW - L'Afghanistan est désormais aux mains des talibans. Mais qui sont ces combattants, déjà au pouvoir dans les années 1990, et d'où viennent-ils ? Élément de réponse avec l'historien Jean-Charles Jauffret.

Vingt ans après avoir été chassés du pouvoir par les États-Unis, les talibans sont de retour au pouvoir en Afghanistan. Après quatre mois de combat, ils sont entrés ce dimanche dans Kaboul, obligeant le président Ashraf Ghani à quitter le pays. Mais qui sont ses combattants qui, depuis trente ans, sont entrés dans une lutte armée constante pour prendre les commandes d'un pays morcellé par les conflits ? Jean-Charles Jauffret, professeur émérite d'histoire contemporaine à Sciences Po Aix et spécialiste de l’Afghanistan nous éclaire sur les origines de ce mouvement. 

Toute l'info sur

L'Afghanistan aux mains des talibans

Lire aussi

Tout d'abord, qui sont vraiment les talibans ? 

Le mot "taliban" vient de la langue pachto (langue du peuple pachtoune, peuple fondateur de l'Afghanistan moderne au XVIIIᵉ siècle) qui signifie "étudiant". Mais un étudiant uniquement centré sur la question de la religion. Le terme va prendre un autre sens lors de l'arrivée des Américains dans le pays, en 2001. Les talibans deviennent alors ceux qui prennent les armes contre les occupants étrangers. Il va passer de la notion d'appartenance au peuple pachtoune à celle de criminels de guerre qui luttent contre l'occupation. Mais, surtout, on voit chez les talibans apparaître de plus en plus de personnes qui ne se reconnaissent plus dans Al-Qaïda ou Daech. Les talibans veulent un islamo-nationalisme, c’est-à-dire qu'ils veulent construire un Émirat islamique, avec une idéologie qui ne s'exporte pas, soit tout l'inverse de Daech et Al-Qaïda. Les talibans rejettent totalement les étrangers, les non-croyants, mais aussi les autres religions. 

Une stricte application de la charia

Où et quand le mouvement taliban est-il apparu ? 

Le mouvement des talibans apparaît en 1994 dans le cadre de la guerre civile après l'occupation communiste. Les pachtounes avec leurs "frères" pakistanais voulaient défendre leurs intérêts dans la région de Kandahar, qui est le berceau des talibans. Le mouvement a été fondé par Mohammad Omar - le mollah Omar - et Abdul Ghani Baradar, actuel leader de la branche politique des talibans. Au départ, ils veulent chasser les communistes du pays et exécutent en public l’ex-président Najibullah puis prennent le pouvoir en 1996. Une fois à la tête de l'Afghanistan, les talibans appliquent de façon stricte la charia, c'est-à-dire que l'islam est appliqué de façon rigoriste. Par exemple, les femmes ont interdiction de sortir sans un chaperon masculin et de travailler, les filles d’aller à l’école. Ils garderont le pouvoir jusqu'en 2001 et l'arrivée des Américains. Après l'attentat du 11-Septembre, les États-Unis veulent récupérer Oussama Ben Laden, ce que les talibans refusent. 

Lire aussi

Doit-on s'attendre au même type de régime qu'entre 1996 et 2001 ?

Un jour, l'un des chefs de la coalition internationale a dit "si vous trouvez un taliban modéré, amenez le moi, je le mets dans un bocal". Lorsque vous arrivez au pouvoir, il faut endormir l'adversaire. C'est exactement ce qu'ont fait les talibans pour prendre le contrôle des villes du pays. Ils sont tombés face à une armée déconfite qui n'avait plus le moral et ont fait croire à la population que tout allait bien se passer. Quand on voit les dizaines de milliers de personnes qui fuient, on comprend que la population ne veut pas revivre dans un régime où l'on assiste à une négation totale de tous les droits humains. J'ai des sources à Kaboul qui assistent à des suicides de femmes, car elles préfèrent mourir que de revenir à ce régime de servitude ou elles n'ont aucun droit. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "The Voice All Stars": Anne Sila remporte la finale

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

Turquie : Erdogan annonce l'expulsion d'une dizaine d'ambassadeurs, dont celui de France

Colombie : Otoniel, le plus grand trafiquant de drogue du pays, capturé dans la jungle

VIDÉO - Candidat ou pas ? Éric Zemmour indique avoir "pris une décision" pour la présidentielle

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.