Irma : désormais considéré comme "extrêmement dangereux", l'ouragan passé en catégorie maximale 5

DANGER - La Guadeloupe a été placée en vigilance météo orange cyclone, alors que l'ouragan Irma est passé de catégorie 4 à 5 mardi en début d'après-midi. Il devrait balayer les Antilles ce mardi soir. Se dirigeant par la suite vers Cuba et la Floride.

À peine dix jours après le passage de l'ouragan Harvey qui a ravagé le sud du Texas, c'est le deuxième phénomène cyclonique majeur de la saison 2017. Baptisé Irma, cet ouragan se dirige vers les Caraïbes avec des vents qui ont déjà atteint les 175 km/h. Mardi, il a été passé en catégorie 5 par les autorités météorologiques américaines, soit le maximum de l'échelle, et est considéré comme "extrêmement dangereux".  A titre de comparaison, Harvey n'avait atteint que la catégorie 4.


C'est entre mardi soir et mecredi qu'Irma pourrait faire le plus de dégâts : des vents violents, de fortes houles et des précipitations sont attendues. L'ouragan pourrait atteindre des vents de près de 200 à 250 km/h en moyenne, avec des rafales pouvant dépasser les 250 km/h. Et en mer, des vagues dépassant les dix mètres. 


L'ouragan, qui se déplace à 20Km/h, est "extrêmement dangereux", insiste Météo-France, "à l'image des ouragans Luis (1995 St-Martin) ou Hugo (1989 Guadeloupe, 15 morts)" qui avaient causé d'importants dégâts et des milliers de sinistrés. 

La Guadeloupe sur le qui-vive

La Guadeloupe est passée en vigilance météo orange cyclone et les écoles resteront fermées mardi 5 et mercredi 6. La rentrée a même été reportée à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, au nord de la Guadeloupe. Lundi, Anne Laubies, la préfète déléguée de ces deux îles, s'est fait alarmiste: "Il faut absolument que les personnes prennent tout de suite toutes les mesures pour aller ailleurs", estimant que pour 11.000 personnes des deux îles, "nous sommes dans la situation du plus haut risque".


Météo France prévoit des creux de cinq à six mètres pour la nuit de mardi à mercredi et mercredi. Des vents moyens de 60 à 65 km/h et des rafales de l'ordre de 100 à 120 km/h km/h sont prévues également dans la journée de mercredi". Ces vents prendront une "direction inhabituelle [...] du nord vers l'ouest puis le sud".

   

La population est invitée par la préfecture à "rester à l'écoute" et "se tenir informée" de l'évolution du phénomène, dont la trajectoire exacte demeure incertaine. Les habitants ont commencé à faire des provisions, et dans plusieurs grandes surfaces, les rayons de bouteilles d'eau sont vides. 

Porto Rico et la Floride en alerte

Mercredi après-midi, Irma devrait toucher le territoire de Porto-Rico, où un état d'urgence a été déclaré. Sur place, le gouvernement a décidé d'un gel des prix des première nécessité tels que l'eau, les produits alimentaires, les médicaments, les générateurs et les batteries, afin de permettre au 3,4 millions d'habitants de l'île de s'équiper. Les autorités disposent de moyens limités : Porto Rico compte 456 abris d'urgence qui peuvent accueillir jusqu'à 62 000 personnes. Selon le Centre américain des ouragans (NHC), basé à Miami, Irma devrait atteindre le nord de Porto Rico à  8 heures mercredi (12 heures GMT), provoquant dans son sillage une montée du niveau de  la mer jusqu'à 3 mètres au-dessus de la normale, jusqu'à 25 centimètres de précipitations et de "grandes vagues destructrices". Le gouverneur Ricardo Rossello Nevares a activé la garde nationale.


 Un porte-avions américain doté d'un hôpital de campagne et équipé d'une trentaine d'hélicoptères de dizaines d'appareils capables de mener des missions de sauvetage et d'approvisionnement a été placé par précaution dans la région, a indiqué Alejandro de la Campa, de la division Caraïbes de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema).


L'ouragan devrait ensuite prendre la direction, dans les jours qui suivent, de la Floride, état américain lui aussi placé en état d'urgence, et ce en passant par Haïti et Cuba, avant de remonter vers la côte est américaine.

Dans les Antilles françaises, les préfectures des îles concernées ont diffusé des communiqués indiquant les "consignes à la population" en cas de cyclone et "la liste des abris cycloniques". La Martinique a pour sa part été placée en vigilance orange pour mer dangereuse sur la côté. Des alertes d'ouragan sont également en place pour les îles d'Antigua-et-Barbuda, Anguilla, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Saba et Saint-Eustache, où le passage d'Irma est attendu dans les 36 heures.

En vidéo

Katrina, Sandy, Andrew... : les ouragans les plus coûteux de l’histoire américaine avant Harvey

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Ouragan Irma : les Antilles pansent leurs plaies

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter