Ouragan Matthew : la situation sanitaire se dégrade en Haïti

BILAN - Une semaine après le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, le bilan encore provisoire fait état de près de 500 morts. Dans les villes dévastées, l’aide humanitaire tarde à arriver et le choléra menace la population.

Après le passage dévastateur de Matthew, 1,4 million d'Haïtiens ont besoin d'une aide d'urgence. A Haïti, au moins 473 personnes sont mortes et le pays le plus pauvre du continent américain compte 175.000 sinistrés en attente de nourriture. Plus d’une semaine après le passage de l’ouragan, la première importante distribution de nourriture aux sinistrés s'est déroulée mercredi 12 octobre dans le sud-ouest du pays, mais les quantités sont bien insuffisantes pour les milliers de personnes affamées qui vivent dans la région.  


Deux camions du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU, pleins de riz, et deux autres d'organisations caritatives privées, se sont rendus dans deux villes particulièrement touchées par l'ouragan qui a frappé la semaine passée, Port-Salut et Roche-à-Bateau.

Les destructions de routes et les inondations compliquent cependant l'acheminement des secours et les réparations, notamment celles des réseaux d'eau potable. A Jérémie, l’une des villes les plus touchées, les cas de choléra se multiplient. Les urgences accueillent toujours des victimes de la tempête, certaines ayant dû attendre plusieurs jours pour recevoir des soins en raison de la difficulté de se déplacer sur place. L’hôpital départemental Saint-Antoine a par ailleurs dû ouvrir des salles supplémentaires pour accueillir les personnes touchées par le choléra. On y compte plus d’une soixantaine de cas. 


Près de 150 cas suspects de choléra ont été recensés depuis une semaine dans le département de la Grande Anse, et une cinquantaine dans celui du Sud. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) va envoyer un million de doses de vaccin contre le choléra à Haïti pour tenter d'endiguer une recrudescence des cas dans la foulée de l'ouragan. 


Les appels aux dons se sont multipliés un peu partout dans le monde. Six ans après le séisme qui avait fait plus de 200 000 victimes, la catastrophe suscite un élan de générosité internationale : deux stations de production d'eau potable ont été acheminées depuis la France mardi matin, soixante agents de la sécurité civile française et plus de 300 Marines américains sont également déployés dans le pays.

Haïti, frappé le 4 octobre par l'ouragan Matthew, est le pays qui a enregistré ces vingt dernières années le plus de décès (229.699) liés aux catastrophes naturelles, selon une étude de l'ONU publiée ce jeudi. En termes absolus comme au regard de la taille de sa population, précise cette étude qui affirme par ailleurs que 90% des décès ces vingt dernières années lors de catastrophes naturelles ont été enregistrés dans des pays à revenus pauvres ou intermédiaires.


Les liens entre pauvreté et catastrophes naturelles sont "très clairs" dans le cas de Haïti, a expliqué le représentant spécial des Nations unies pour la réduction des risques de catastrophe, Robert Glasser, lors d'une conférence de presse.

En vidéo

JT 20H. Haïti : la situation sanitaire inquiétante à Jérémie

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'ouragan Matthew

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter