Ouragan : les États-Unis se préparent à l'arrivée de Nate

DirectLCI
CATASTROPHE NATURELLE - La tempête tropicale Nate poursuivait samedi sa route vers les Etats-Unis où plusieurs villes comme la Nouvelle-Orléans se mobilisent. Elle a déjà fait au moins 28 morts lors de son passage en Amérique centrale

La saison des ouragans s’obstine sur les Caraïbes. Après Irma, José ou Maria, c’est au tour de Nate de se montrer menaçant. La tempête tropicale s'est transformée samedi en ouragan, après avoir fait au moins 28 morts en Amérique centrale. Prochaine étape : les Etats-Unis, où plusieurs villes comme la Nouvelle-Orléans se mobilisent.


Selon un communiqué du Centre national des ouragans (NHC) américain, publié à la mi-journée, l'œil de l'ouragan Nate se situait à quelque 395 kilomètres au sud-est de l'embouchure du Mississippi. Nate se déplace à la vitesse de 35 km/h et pourrait atteindre la côte américaine dans les dernières heures de samedi. Selon le NHC, il pourrait y avoir des inondations, pouvant atteindre les 2,7 mètres dans certaines zones.  

En vidéo

Après l’Amérique centrale, l’ouragan Nate menace les Etats-Unis

La population "ne doit pas baisser la garde"

La Nouvelle-Orléans et d'autres villes américaines du golfe du Mexique se mobilisent. Un couvre-feu obligatoire va être institué à la Nouvelle-Orléans et certaines zones ont reçu l'ordre d'être évacuées. "La pire menace n'est pas nécessairement la pluie, mais des vents forts et des vagues", a précisé le maire de la ville, Mitch Landrieu. Au Mexique, Carlos Joaquin, le gouverneur de l'Etat de Quintana Roo, qui comprend la région touristique de Cancun, a suspendu les cours dans les écoles dès vendredi après-midi. Le gouverneur a également demandé à la population de "ne pas baisser la garde". En anticipation de son passage dans le Golfe du Mexique, des plateformes pétrolières et gazières ont été évacuées.


Ponts détruits, routes inondées, arbres au sol et glissements de terrain : Nate a causé de lourds dégâts lors de son passage en Amérique centrale. Selon les derniers bilans officiels des services de secours, la tempête a fait 13 morts au Nicaragua, 10 au Costa Rica, trois au Honduras et deux au Salvador. Et ce bilan n'est que provisoire. Au Costa Rica, les équipes de secours recherchaient plus de 30 personnes disparues et plus de 5.000 ont dû trouver refuge dans des abris. Sous la violence de la tempête, des villages entiers étaient coupés du monde dans plusieurs pays de la région. Le président du Costa Rica, Luis Guillermo Solis, a décrété trois jours de deuil national en hommage aux dix personnes tuées, dont une fillette de trois ans emportée par une coulée de boue.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter