Tempête tropicale Florence : des inondations éclair et "catastrophiques" attendues dans les prochains jours

Newsroom
DirectLCI
DANGER – Alors que la tempête tropicale Florence progresse ce samedi très lentement le long de la côte est des Etats-Unis, les autorités américaines mettent en garde contre la montée des eaux soudaines qui devraient intervenir d’ici le début de la semaine prochaine.

"Le vent peut vous blesser. Mais l’eau, la montée brusque et la pluie peuvent plus vous tuer que le vent". Le message alarmiste de la Fema, l’Agence fédérale américaine des situations d’urgence, délivré ce samedi, n’a qu’un but : inciter les habitants de la côte est des Etats-Unis à se protéger face aux précipitations qui s’annoncent record ces prochains jours, dans le sillage de l’ouragan Florence. Rétrogradé en tempête tropicale, le phénomène météo s’accompagne encore de fortes chutes de pluie qui font craindre des inondations éclair et "catastrophiques", notamment dans les Etats de Caroline du Nord et du Sud.

"Cela peut sembler difficile à croire mais encore de plus de pluie va tomber. Certains endroits des Carolines verront ainsi tomber plus de 38 centimètres d’eau additionnels dans les prochains jours", a annoncé le Service national de météorologie. 

CNN note qu'un record a déjà battu en Caroline du Nord avec 78 cm de précipitations enregistrées à Swansboro, contre 61 cm lors de l'ouragan Floyd en 1999. Le gouverneur de l'Etat, Roy Cooper qui a décrété l'état d'urgence, a évoqué des "quantités monumentales de pluie". Il a indiqué que "des régions n'ayant jamais été inondées pourraient l'être". Il a également confirmé le décès de cinq personnes liés aux intempéries, les médias américains parlant eux de sept décès.

La ville de New Bern très observée

Près de 950.000 foyers de Caroline du Nord et du Sud étaient toujours privés d'électricité samedi. Le niveau de la mer a grimpé de 3 mètres à New Bern (Caroline du Nord) vendredi, submergeant une partie de la ville et piégeant de nombreux habitants. Une centaine d'entre eux attendaient toujours d'être secourus samedi, a indiqué le maire à CNN. "Même si la tempête s'arrêtait maintenant, il faudrait au moins presque une semaine pour que toute cette eau s'évacue", a témoigné un résident sur ABC News. Sur les réseaux sociaux, les images d'inondations se multipliaient. L'antenne locale de ABC à New Bern a ainsi partagé des clichés de ses bureaux dévastés. 

Pour faire face aux intempéries, la Fema a mobilisé plus de 1200 personnes pour les opérations de secours et de recherche tandis que 7500 gardes-côtes ont été appelés. L'armée américaine ainsi que des volontaires de tout le pays, comme la "Cajun Navy" venue de Louisiane avec des bateaux à fond plat, apportent également leur aide. 


Le président Donald Trump est attendu sur place "en début ou milieu de semaine prochaine".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter