Pakistan : à 15 ans, il meurt en stoppant un kamikaze

Pakistan : à 15 ans, il meurt en stoppant un kamikaze

DirectLCI
PAKISTAN - Un adolescent pakistanais a arrêté, lundi, un kamikaze qui allait vraisemblablement perpétrer un attentat dans son école. Un acte de bravoure qui lui a coûté la vie.

Il s'appelle Aitzaz Hassan et est devenu un nouveau symbole de la lutte contre la barbarie au Pakistan. A seulement 15 ans, Aitzaz a sans nul doute sauvé de nombreux autres adolescents en arrêtant un kamikaze qui se dirigeait vers son école. Un acte de bravoure qui lui a coûté la vie. Pourtant, ce lundi, l'adolescent n'aurait pas dû se trouver sur la route du terroriste. Arrivé en retard, il a été renvoyé dehors le temps du premier cours. C'est là qu'il a pu observer une personne à la démarche suspecte se diriger vers l'école. Une fois à sa hauteur, il lui a demandé de s'arrêter, a indiqué un représentant de la police au quotidien Dawn.

L'intervention du jeune Aitzaz a stoppé le kamikaze, qui s'est fait exploser à la porte de l'école - un établissement chiite qui accueille un millier d'élèves. L'explosion a eu lieu à quelque 150 mètres de l'endroit où se tenaient de nombreux élèves et professeurs, l’objectif que visait sans doute l'assaillant qui est mort en actionnant sa bombe. Aitzaz Hassan, lui, est décédé à l'hôpital, où il a été transféré. Personne d'autres n'a été tuée dans cet attentat, ni même blessée.

Aitzaz et Malala : icônes au Pakistan

"Nous ne devons jamais oublier Aitzaz et ceux comme lui - civils et militaires - qui ont sacrifié leur vie dans le combat contre les insurgés", écrivait vendredi le quotidien Dawn dans un édito. De la même manière, la presse locale faisait largement l'éloge du courageux adolescent, établissant la comparaison avec Malala Yousafzaï, jeune symbole de la lutte pour l'éducation au Pakistan, qui a échappé à un attentat en 2012.

Le chef de la police du Khyber Pakhtunkhwa - la province frontalière de l'Afghanistan, la plus touchée par les attentats des talibans -, Nasir Khan Durrani, a écrit jeudi soir aux autorités pour demander que Aitzaz soit décoré à titre posthume des plus hauts honneurs attribués aux civils au Pakistan.

Plus d'articles