Pakistan : une fillette tuée et jetée dans une décharge après un viol présumé

Pakistan : une fillette tuée et jetée dans une décharge après un viol présumé
International

FAITS DIVERS - La police pakistanaise enquêtait vendredi sur le destin sordide d'une fillette de 6 ans retrouvée morte la semaine dernière, le corps couvert d'hématomes, près d'une décharge publique, après avoir probablement été violée.

Un enfant victime de la barbarie. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur la mort violente de Sahar Batool, une petite fille de 6 ans, dont le corps a été retrouvé la semaine dernière dans une décharge de Quetta, capitale de la province du Baloutchistan, théâtre récurrent de violences communautaires. La fillette est issue de la minorité musulmane chiite de l'ethnie hazara, cible d'attaques fréquentes par des groupes sunnites radicaux.

"Il s'agit d'un crime sectaire et nous faisons tout en notre pouvoir pour élucider l'affaire", a déclaré à l'AFP Amlash Khan, l'inspecteur général de la police provinciale, précisant que des suspects avaient déjà été interrogés. "Elle a été étranglée avec une corde et son corps était couvert d'ecchymoses, suggérant un viol", a précisé Abdur Razzak Cheema, chef de la police de Quetta.

"Elle n’est jamais revenue"

"Le jour du meurtre, Sahar s'était rendue à la décharge, près de sa maison, pour y jeter des déchets, mais elle n'est jamais revenue", a confié à l'AFP sa mère, Bakhtawar Bibi, qui a plus tard découvert sa fille morte, tout près de la décharge.

Plus tôt cette semaine un couple de chrétiens accusé d'avoir profané le coran avait été lynché, puis brûlé , dans un village du centre du Pendjab, une affaire qui a suscité une vague d'indignation à l'étranger mais aussi au Pakistan, où médias, politiques et dignitaires religieux ont vivement condamné ces meurtres.
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter