"Paradise Papers" : Appleby, ce cabinet d'avocats au coeur des révélations

International
DirectLCI
OPTIMISATION FISCALE - Le cabinet d'avocats britanniques Appleby est au centre du vaste système d'évasion fiscale révélé ce dimanche par une centaine des médias et baptisé "Paradise Papers". Cette société propose depuis plus d'un siècle son expertise fiscale à clients haut de gamme.

Dans la masse des documents qui ont permis les révélations, depuis dimanche, sur les "Paradise Papers", ce vaste système d'évasion fiscale à l'échelle planétaire, plus de la moitié, soit 7 millions de documents confidentiels ayant fuité, proviennent d'un cabinet d'avocats britannique, Appleby, spécialiste de la finance "offshore". 


Fondée à la fin du XIXe siècle par un avocat britannique installé aux Bermudes, cette institution officie aujourd'hui dans la plupart des paradis fiscaux, Bermudes, îles Vierges britanniques, Seychelles, Shanghaï, îles Caïmans, Hong Kong, Guernesey, île de Man, Jersey et île Maurice.  

En vidéo

"Paradise Papers" : 350 milliards d'euros ont échappé au fisc

Spécialiste de l'optimisation fiscale

Sur son site Internet, le cabinet, qui revendique 470 collaborateurs, dont 200 avocats, se présente comme l'une des plus importantes compagnies mondiales en matière de finance offshore légale. Il conseille "des compagnies publiques et privées, des institutions financières" ainsi que des particuliers. Les experts fiscaux, spécialistes des montages financiers, s'adresse notamment à une clientèle haut de gamme, dont plusieurs noms ont été évoqués depuis dimanche. 

En vidéo

ARCHIVES - "Panama Papers" : l'évasion fiscale au cœur d'un scandale mondial

La mission d'Appleby consiste à étudier la législation de tel ou tel pays, et à proposer à ses nombreux clients le meilleur mécanisme pour pratiquer l'optimisation fiscale. Comme le montre l'enquête du Monde et de Cash Investigation, le cabinet adapte son expertise à chaque territoire, s'adressant par exemple spécifiquement aux propriétaires d'avions privés à l'île de Man ou aux opérateurs de jeux en ligne à Jersey. 


Il propose ainsi le montage de sociétés écran permettant d'échapper à la TVA, de trusts familiaux pour permettre de sortir un héritage de la fiscalité ou pour la perception de droits d'auteurs hors impôts. Si le cabinet revendique la stricte légalité, il a déjà été mis en cause, notamment par un audit des autorités financières des Bermudes qui lui reprochait, en 2013, de "ne pas avoir mis en oeuvre les mesures de contrôle nécessaires par les autorités de lutte contre le blanchiment d'argent", notamment pour identifier l'origine de certains fonds lors de la création des trusts. 


Appleby, qui s'emploie à entretenir son image de marque et sa communication, insiste dans sa présentation sur sa contribution à des missions caritatives... Dans les Bermudes, les îles Vierges et les îles Caïman. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter