Paris : des milliers de manifestants prokurdes dans les rues de la capitale

International
SOUTIEN – Au lendemain de l'attentat meurtrier perpétré à Ankara, des milliers de personnes se sont rassemblées à Paris pour dénoncer la "politique de guerre" menée par le gouvernement turc dirigé par Recep Tayyip Erdogan. Cette manifestation avait lieu à l'appel du Conseil démocratique kurde en France.

Alors que la Turquie a commencé à enterrer ses morts après l'attentat le plus meurtrier de son histoire, des milliers de personnes se sont retrouvées à Paris pour leur rendre hommage mais aussi pour dire "halte à la guerre sale et à la terreur d'Etat en Turquie et au Kurdistan". Majoritairement d'origine kurde, les manifestants répondaient à l'appel à se rassembler du Conseil démocratique kurde en France.

Les milliers de manifestants se sont retrouvés à partir de 14 heures place de la République pour rejoindre la place du Châtelet à Paris. Des rassemblements doivent avoir lieu toute la journée dans plusieurs villes de France comme Lyon, Toulouse ou Bordeaux. Sous les drapeaux kurdes qui flottaient dans le ciel de la capitale, les participants brandissaient des pancartes où étaient inscrits des messages comme "Les martyrs de la révolution ne meurent jamais" ou "Erdogan assassin, Europe complice" et "AKP +Daesh = attentat Ankara".

Ils entendaient ainsi dénoncer la "politique de guerre" menée par le président turc Recep Tayyip Erdogan. Même si les deux explosions qui ont frappé le cœur de la capitale turque, Ankara, n'ont pas été revendiquées, certains accusent le gouvernement de complicité dans cet attentat qui a visé un rassemblement de l'opposition turque. Ce dernier entendait dénoncer la reprise des hostilités entre le pouvoir en place et le PKK, le parti des travailleurs du Kurdistan.

Samedi, une manifestation avait déjà réuni un milliers de prokurdes à Paris. En Turquie, les obsèques des 95 morts (selon le bilan officiel) ont débuté dimanche. Le parti démocratique des peuples (HDP), formation prokurde qui avait appelé à la manifestation ciblée, a quant à lui assuré sur son compte Twitter que l'attentat avait fait 128 victimes.

A LIRE AUSSI >> Après l'attentat meurtrier d'Ankara, la Turquie commence à enterrer ses morts

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter