#ParisAgainstTrump : à Paris, des centaines de personnes descendent dans la rue contre Donald Trump

EXPATRIÉS - Quelque 500 personnes, Américains ou Parisiens, ont défilé samedi 19 novembre dans la capitale française à l'initiative d'un groupe Facebook inspiré de "Black Lives Matter" aux États-Unis.

Alors que des milliers d'Américains descendent dans les rues depuis dix jours pour dénoncer l'élection de Donald Trump à la présidence américaine, la mobilisation a traversé l'Atlantique. Après Londres, c'était au tour de Paris, ce samedi 19 novembre, de faire entendre sa grogne sur le sujet. Selon les journalistes présents sur place, quelque 500 personnes ont défilé dans l'après-midi entre Ecole militaire (VIIe arrondissement) et la place du Trocadéro (XVIe arrondissement). Parmi eux, pas mal d'expatriés américains et autres anglophones, mais aussi des étudiants et Parisiens venus en famille. 


Sur les réseaux sociaux, les photos des participants montrent un défilé de pancartes fustigeant les positions de Trump sur l'environnement, les femmes, l'immigration. Une mini-polémique s'est allumée sur Twitter, nombre d'utilisateurs tournant en dérision une manifestation jugée "inutile" voire "bobo". 

A l'origine de l'événement, un groupe Facebook intitulé "Paris against Trump". "Face à l'imminence de sa présidence, nous ne pouvons être complaisants. Nous devons retrousser nos manches et nous mobiliser. Nous devons montrer notre volonté de lutter pour la protection de nos droits et de nos idéaux démocratiques", écrit le groupe sur son mur. Quelque 1 000 personnes avaient indiqué qu'ils seraient de la partie. Parmi eux, de nombreux étudiants de l'Ecole de journalisme de Sciences Po Paris. 


Selon les informations présentes sur cette page, le groupe est inspiré du mouvement ISBL (International Support for Black Lives) et de plusieurs citoyens engagés (artistes, écrivains, professeurs, étudiants, journalistes). Auprès de L'Obs, une organistatrice confirme. L’idée de cette marche "est née après une discussion sur le groupe Facebook de Black Lives Matter", explique-t-elle. Sur France Info, un militant assure que d’autres villes de France pourraient suivre le mouvement, citant Angoulême et Lille. 

Lire aussi

Lire aussi

En vidéo

Election de Trump : affrontements entre policiers et manifestants anti-Trump à Portland

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter