Pas de musulmans au Congrès car "ils devraient jurer sur la Bible" : le porte-parole de Roy Moore humilié en direct après une fake news

Pas de musulmans au Congrès car "ils devraient jurer sur la Bible" : le porte-parole de Roy Moore humilié en direct après une fake news

ÉTATS-UNIS - Le porte-parole du candidat républicain déchu au poste de sénateur, Roy Moore, a subi une véritable humiliation en direct sur la chaîne CNN. Il affirmait que les musulmans ne pouvaient pas entrer au Congrès car "ils devaient jurer sur la Bible".

Si le mot "interloquer" a sa définition dans le dictionnaire, Jake Tapper, l'un des présentateurs vedettes de CNN vient d'en faire la meilleure mise en pratique. Ted Crockett, le porte-parole de Roy Moore, candidat perdant pour représenter l'Alabama au Sénat, était interrogé sur CNN pour défendre son patron républicain. 


Alors que le porte-parole était mis en difficultés au sujet des déclarations outrancières du candidat républicain sur l'Islam, le présentateur lui a calmement démontré que ce qu'il affirmait était complètement faux. Roy Moore, connu pour ses positions ultra-conservatrices et très controversées, avait notamment déclaré que l'Islam était une "fausse religion" et que Barack Obama était musulman. 

Il est resté bouche bée pendant de longues secondes

Il avait aussi soutenu qu'un musulman ne pouvait pas être élu au Congrès car il aurait été obligé de jurer sur la Bible, sous-entendant qu'il aurait ainsi renié sa religion. Interrogé sur cette dernière déclaration, Ted Crockett défend le point de vue de son patron et assure que lorsqu'il avait lui-même était élu pour un mandat, il avait juré sur la Bible. Face à ces déclarations hasardeuses, le présentateur Jake Tapper lui explique calmement que rien dans la loi ou la Constitution n'oblige un élu à jurer sur la Bible. 


Déjà mal à l'aise au début de l'interview, le porte-parole renonce soudainement son argumentaire et reste bouche bée pendant de longues secondes. Un moment de pur malaise en direct, qui a été très largement repris sur les réseaux sociaux par les opposants de Roy Moore pour illustrer la méconnaissance du candidat conservateur sur certains sujets.

Si effectivement, comme Donald Trump et Barack Obama, la plupart des présidents américains ont juré sur la Bible lors de leur investiture, rien dans la loi ne les y oblige. Même si certains usages politiques sont imprégnés de culture protestante, les Etats-Unis restent un pays laïc et ce que Roy Moore défend comme la loi n'est en fait qu'une tradition. 

Depuis George Washington, deux présidents ont refusé de se conformer à cette tradition et ont préféré juré sur un texte de loi, John Quincy Adams, en 1825 et Theodore Roosevelt, en 1901

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Donald Trump

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter